• Les joueurs du Grenade Sports sont motivés pour repartir de l’avant et qualifier leur équipe première en phase finale.
    Les joueurs du Grenade Sports sont motivés pour repartir de l’avant et qualifier leur équipe première en phase finale. DR / DR
Publié le / Modifié le
Amateurs

Grenade-sur-Garonne : 100 ans et pas une ride

Après plusieurs saisons où son équipe première n’a pas brillé, le GS entend bien repartir de l’avant, pour marquer son centenaire !

Cette saison sera excitante à plus d’un titre pour tous les amoureux du vénérable Grenade Sports. La plus vieille association de la cité haut-garonnaise fêtera en effet son centenaire et se veut sportivement très ambitieuse pour l’occasion. Les dirigeants - aux premiers rangs desquels les deux coprésidents Daniel Bergougnou et Juan Dubost - espèrent voir leur équipe première briller après trois saisons en demi-teinte pour l’équipe fanion. Heureusement, durant cette disette, l’équipe réserve a brillé, glanant au passage un superbe titre de championne de France de Fédérale 3B.

Pour parvenir à ses fins, le club grenadain pourra compter sur une génération de jeunes qui connaîtra sa quatrième saison à ce niveau et qui a forcément gagné en maturité. Les dirigeants ont choisi, pour les accompagner, de promouvoir en interne Nicolas Bederede, un technicien "maison" qui était jusqu’alors en charge des Bélascain du club, qui furent champions de France en 2015 et qui composent aujourd’hui l’essentiel de l’effectif seniors. Bederede et ses adjoints remplaceront le staff mené par Philippe Gordo qui, après trois saisons de service, a décidé de prendre du recul. Juan Dubost salue le travail effectué par l’ancien demi d’ouverture de Montauban : «Philippe et ses adjoints ont fait du très bon travail durant leurs trois années de service. Sa prise de recul coïncide avec une période où les joueurs avaient peut-être besoin d’entendre un nouveau discours.»

Le nom de Nicolas Bederede s’est imposé, presque comme une évidence. «En 2015, l’année du titre Bélascain, Nicolas a géré la plupart des hommes qui composent aujourd’hui l’effectif. Sa nomination à la tête de l’équipe une correspond à notre désir de renouveler le discours, tout en restant dans une forme de continuité. Nicolas connaît très bien le rugby, il a joué à un bon niveau. Il est arrivé au club pour raison professionnelles au début des années 2000 et s’est immédiatement beaucoup investi. »

Fort de cette expérience, Nicolas Bederede et son staff se sont vus fixer des objectifs clairs : qualifier l’équipe première. «Quoi que l’on en pense, l’équipe fanion est la locomotive d’un club. C’est l’image du Grenade Sports et de la ville. Pour l’année du centenaire, nous aimerions vraiment offrir à nos supporters un ou deux tours de phase finale. De nos jours, on ne peut pas se satisfaire d’avoir seulement une équipe B performante.»

la fête des 100 ans

Le Grenade Sports est parti sur un projet de trois ans avec ce staff-là. L’idée ? Que le GS redevienne une place forte locale, comme il le fut au milieu de la dernière décennie où il était régulièrement invité à la table des grands en phase finale. Les dirigeants restent toutefois lucides : «Je ne pense pas que l’on ait le niveau et la puissance de feu pour prétendre monter en Fédérale 2 à court terme. Mais c’est en regardant vers le haut que l’on progresse. Si, durant le mandat de trois ans de Nicolas Bederede, une montée devait se présenter, le club suivrait. Mais là n’est pas du tout notre priorité», prévient Juan Dubost.

Si le sportif est à la hauteur, la saison promet d’être une belle fête, avec autour de mai ou juin, de jolies festivités pour marquer les 100 ans du club. Un âge vénérable que tous ne peuvent pas se targuer d’atteindre. Dubost reprend : «Nous mettons en place un comité dédié aux festivité du centenaire qui travaillera sur cet événement à temps plein. Nous avons beaucoup d’idées à développer.» Allez, musique !

Date de création : 1920

Nombre de licenciés : 540

Plus haut niveau atteint : Fédérale 2 (de 1991 à 2004)

Palmarès : champion de France Fédérale 3B (2017), champion des Pyrénées Honneur (1976), réserves Honneur (1989)

Budget : 240 000 €

En 2018-2019 : Fédérale 3, 8e de la poule 12, maintenu

Réagir