• Nicolas Tisané, l’entraîneur-joueur d’Haguenau (au milieu), face à l’entente Montbéliard-Belfort
    Nicolas Tisané, l’entraîneur-joueur d’Haguenau (au milieu), face à l’entente Montbéliard-Belfort Photo Pierre Sylvestre / Photo Pierre Sylvestre
Publié le / Modifié le
Amateurs

Haguenau : Mettre la seconde

Après une fin de saison difficile et une sixième place, le club bas-rhinois souhaite enclencher une nouvelle vitesse dans son parcours.

La défaite à Lons le Saunier le 3 mars couplée à la grave blessure de l’entraîneur-joueur Nicolas Tisané lors de ce match aura été le coup d’arrêt d’un RCH lancé pour atteindre ses premières phases finales de Fédérale 3. Cinq défaites pour une victoire laisseront ensuite les Haguenauviens à la sixième place. Si cela fut un «tournant psychologique dans la sérénité du groupe» pour le président Pascal Lebaupin, cela est davantage une «coïncidence» pour le technicien des brasseurs. «Nous n’étions pas épargnés par les blessures et avons manqué de fraîcheur sur certains matchs. Le groupe n’a pas lâché», justifie-t-il. «Le révélateur est notre équipe B avec nos jeunes du cru qui s’est qualifiée», appuie de son côté le numéro 1 du RCH. L’ancien pro du RC Strasbourg se contentera d’être " satisfait de la progression des gars venus d’Honneur et de notre entente Nord Alsace jeunes qui porte ses fruits en B. On n’a pas la planche à billets et un groupe vieillissant", poursuit le troisième ligne.

Metz, l’exemple à suivre

Malgré sa double fracture péroné-malléole et son algodystrophie, seule grave blessure mais qui scelle sa fin de carrière, Nicolas Tisané a déjà la suite dans le viseur. «On va accentuer notre formation, avec Jeremy Allard qui va chapeauter le pôle jeunes, tout comme ouvrir des classes sportives. Metz avec ses infrastructures et sa formation, c’est le modèle vers lequel on veut tendre», pointe l’avant bas-rhinois. Kriegel parti, Vincent Graff s’occupera des trois-quarts, lui qui a déjà l’ADN "RCH". «Qualifier les deux équipes serait bien. Si on n’yarrive pas, le but sera d’intégrer un maximum de jeunes», ajoute Nicolas Tisané. Avec l’objectif «d’accéder à la Fédérale 2 dans un délai de deux à quatre ans. Les subventions sont basées sur notre envie de montée et c’est une éventualité vu qu’on a approché les phases finales», renchérit le président. En progression constante dans son classement, cela serait un joli pied de nez à l’histoire d’un club né… grâce à une panne d’essence. Coch et Quiniou en tête, faisaient alors la navette entre Haguenau et Strasbourg (au SEC d’antan) et décidaient alors de créer un club à Haguenau. Le RCH veut désormais passer la seconde dès septembre !

Date de création : 1969

Nombre de licenciés : 400

Plus haut niveau atteint : Nationale 3 (1972-1986) puis Fédérale 3

(depuis 2016)

Palmarès : champion Alsace-Lorraine Honneur (1972, 2011, 2014, 2016), Troisième Série (1971)

Budget : 400 000 €

En 2018-2019 : Fédérale 3, 6e de la poule 4, maintenu

Christophe HUGONIN
Voir les commentaires
Réagir