• Les USA contre l'Irlande le 24 novembre 2018.
    Les USA contre l'Irlande le 24 novembre 2018. Sportsfile / Icon Sport / Sportsfile / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Saga Etats-Unis

L'objectif : Quatrièmes et c'est tout

Que le tirage fut cruel pour les Américains… Alors qu’ils connaissaient un réel renouveau avec Gary Gold à leur tête, les Eagles ont hérité d’une poule ultra-difficile, que certains ont déjà qualifiée de « poule de la mort ». Au regard de l’histoire récente, il est impossible d’écarter complètement les États-Unis des débats, après leur victoire face à l’Écosse et le dépassement de l’Italie pendant un moment au classement mondial. Mais on voit très mal la sélection américaine inquiéter l’Angleterre, la France ou l’Argentine.Ces trois nations, encore un cran au-dessus, se préoccuperont assez de leurs confrontations directes pour rater la marche États-Unis. Reste donc le Tonga, adversaire à leur portée, qui les a battus de trois petits points en novembre 2016, bien avant la prise en main par Gary Gold. L’espoir est donc permis pour ce quatrième strapontin, synonyme de progrès, après la piètre dernière place en Angleterre. 

 

La poule C

 

  • Angleterre (4e au classement World Rugby).
  • France (8e)
  • Argentine (11e)
  • États-Unis (14e)
  • Tonga (15e)

 

9, comme la série de victoire à l'arrivée de Gary Gold

Débarqué fin 2017alors que les États-Unis étaient au plus mal, le Sud-Africain, qui a quitté Worcester, redresse le navire Eaglesrapidement, en enchaînant neuf succès d’affilée parmi lesquels l’Écosse, menée par Stuart Hogg ! Cet exploit retentissant ne sera pas gâché par la correction subie contre l’Irlande cinq mois plus tard, à l’automne 2018.Ce revers (57-14) à l’Aviva Stadium viendra toutefois stopper la série d’invincibilité.Qu’importe, les États-Uniens sont sur le bon chemin.

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir