• Joshua Valentine (Carcassonne)
    Joshua Valentine (Carcassonne) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Entame bonifiée pour Carcassonne

Carcassonne a bien maîtrisé son sujet. Contraint de courir après le score tout au long de la partie, Vannes n’a pas trouvé de solution face à un adversaire qui s'impose avec le bonus offensif (37-10)

Le match

Quatrième du précédent championnat, brillant demi-finaliste, Vannes était le favori logique de cette journée inaugurale. Après un long round d’observation c’est Carcassonne qui a eu le premier les faveurs du tableau d’affichage par le pied précis de l’artificier Gilles Bosch (3-0). Dans cette rencontre plongée à l’entame dans un faux rythme, la formation qui a le mieux tiré l’épingle du jeu c’est celle de Carcassonne. En supériorité numérique après la vingt-deuxième minutes, elle ne s’est pas privée de creuser un premier écart au score en envoyant son centre Fabien Grammatico au pied des poteaux bretons (13-0). De quoi toucher l’orgueil du dernier demi-finaliste qui a tenté de donner un peu d’épaisseur à son jeu en fin de première période. Cependant les intentions bretonnes se sont brisées sur le mur défensif audois. Finalement c’est avec un capital d’avance de treize unités (13-0) que l’USC est revenu aux vestiaires.

A la reprise, Carcassonne a attaqué le match avec le même enthousiasme en mettant de la vitesse et de la fantaisie offensive. A la cinquantième minute, le brillant jeu de passe carcassonnais s’est conclu par une réalisation de Civil au pied des poteaux bretons (23-3). Contraint de courir après le score, Vannes a été un peu plus ambitieux. Sa prise de risque a été récompensée par une réalisation de Duplenne en bout de ligne, redonnant un peu d’espoir au visiteur breton (23-10). Un espoir de courte durée, car Carcassonne a remis la main sur le débat et creusé l’écart au score par Louis Marrou, et Julien Rey. Au final, décroche un brillant bonifié. De quoi se rassurer avant la réception de Grenoble. 

Le tournant 

Au regard du débat, le carton jaune au flanker breton, Jérémie Abiven(22ème), a été fatal à Vannes. En infériorité numérique, les Bretons ont encaissé dix unités en trois minutes. Sans transition, le score est passé de (3-0) à (13-0). La confiance a alors gagné Carcassonne.

L’action

L’essai de Gwenael Duplenne est la conclusion d’une belle action collective et de plusieurs temps de jeu. Il honore l’excellent jeu au pied de Pierre Popelin auteur d’une belle passe au pied.

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir