• Test match - Thomas Ramos (France) contre l'Écosse
    Test match - Thomas Ramos (France) contre l'Écosse PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport
Publié le / Modifié le
International

L'Écosse prend sa revanche : des promesses et dépression

La France perd son deuxième match face à l'cosse 17-14. Les Bleus étaient très attendus suite à leur belle victoire de la semaine passée. Mais après les promesses il est est venu le temps de la dépression, dans un jeu français, trop morose.

Dans une deuxième mi-temps fantomatique, la France laisse filer une victoire qui semblait pourtant s'ouvrir à eux. Absents dans les zones de ruck, coupables de nombreuses fautes de mains, les Bleus laissent une Écosse plus pragmatique et efficace remporter ce deuxième test-match.

La première mi-temps, sans être une réussite, voyait les coéquipiers de Guirado dominer les débats. Le doublé de Damian Penaud laissait croire que les Bleus allaient surfer sur la victoire du week-end dernier. Mais c'était sans compter sur cet incompréhensible retournement de situation. Les Écossais, sans être brillants, faisaient déjouer les Bleus au point de les pousser à la faute à partir de la fin de la première période.

Le deuxième acte fut un enchaînement de fautes, de touches ratées et une défense désorganisée chez les hommes de Brunel. Maitland et Harris offraient les deux essais écossais et la victoire aux siens. Approximatif sur ses lancements de jeu, un Russell à deux vitesses se nourrissait des erreurs de placement français pour faire avancer son équipe. 

Raka dans les nuages 

Alors qu'on attendait beaucoup offensivement de l'ailier Alivereti Raka c'est défensivement qu'il a surpris avec des plaquages offensifs et une certaine sérénité en première mi-temps. Mais ça, c'était au début. Pour le reste, les ballons reçus, souvent dans un trop petit espace, ne lui ont pas permis de casser la ligne. Les rares fois où il a eu l'occasion de s'exprimer, Raka était muselé par la défense adverse, et il n'était pas dans la capacité de faire jouer derrière lui.

Son en-avant dramatique dans un temps faible français n'a pas aidé le joueur à se mettre en évidence. Son coup de pied dans le ballon, qui empêche Hogg de jouer vite et qui amène une pénalité reste toujours incompréhensible. En résumé, il aura été en difficulté sur une bonne partie du match.

Midi Olympique
Sur le même sujet
Réagir
Les commentaires (1)
PROJacquesVerdier Il y a 24 jours Le 24/08/2019 à 17:35

Des intentions des 2 côtés une Mittent chacun,en deuxième période les bleus chahutés donc la maitrise fut pour l'écosse.
Ce qui m'inquiète chez nos bleus c'est si ont regarde face a l'écossse si je juge le collectif aujourd'hui nous progressons pas,vu que le collectif des écossais du match aller fut juste,nous cherchons notre rugby sans cesse pour dire faire du sur place,en jouant comme ça en compétition au japon ,nous allons souffrir