• Clement Darbo (Aix en Provence)
    Clement Darbo (Aix en Provence) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Aix-en-Provence : Dans le sillage de Darbo

Les Provençaux avaient bien préparé leur affaire et ont parfaitement respecté leur plan de jeu pour s’imposer largement à Mont-de-Marsan.

Qui aurait parié sur une victoire bonifiée de Provence Rugby sur la pelouse du stade Guy-Boniface en ouverture de la saison ? Pas les Provençaux eux-mêmes. Et pourtant, la performance ne souffre d’aucune contestation.

Plus puissants, plus conquérants, plus filous aussi, les hommes de James Coughlan et Fabien Cibray n’ont jamais été mis en difficulté dans cette rencontre. Il faut dire que leur adversaire les a bien aidés, par son indiscipline et sa fébrilité entre autres lacunes.

Mais ils ont surtout su appliquer à la lettre le plan de bataille qu’ils s’étaient fixé. Une stratégie minimaliste, faite d’occupation au pied, de pression défensive et d’une activité de tous les instants dans les rucks pour empêcher les Montois de mettre de la vitesse et de créer des espaces. Le piège a parfaitement fonctionné, au-delà même de leurs espérances, ce que Fabien Cibray confirmait après la rencontre : "Nous restons lucides sur la qualité de la rencontre et sur les conditions particulières dues au carton rouge encaissé très tôt par les Montois. Mais la satisfaction vient de notre capacité à ne jamais sortir de la stratégie que nous avions choisie, qui consistait à les repousser chez eux en permanence et à défendre très haut dans leur camp. C’est ce qui nous a permis de faire le break en fin de rencontre. Et nous avons aussi su capitaliser et être réalistes. Pour un match à l’extérieur, on ne va pas faire la fine bouche."

10 sur 10 pour Darbo

Dans cette analyse, ce que ne dit pas Fabien Cibray, c’est qu’il peut dire un grand merci à Clément Darbo, son poisson pilote. Le demi de mêlée a été tout simplement étincelant. D’abord dans la conduite du jeu, ensuite dans l’exercice des tirs au but. Cent pour cent de réussite, 27 points et, excusez du peu, trois pénalités au-delà des 50 mètres et deux transformations du bord de la touche. Chaque fois que les Montois sont revenus à portée d’un essai, l’ancien palois a creusé de nouveau l’écart. De quoi aider son équipe à ne pas douter un instant et rendre les Landais encore plus fébriles, s’il en était encore besoin.

Le score acquis, le staff provençal a d’ailleurs fait sortir son buteur, sous les applaudissements nourris du public local, histoire de prévenir tout accident. C’est que, forts de cette victoire bonifiée, les Aixois comptent bien enchaîner, et qu’ils auront besoin de tous leurs atouts pour recevoir successivement Perpignan et Grenoble, deux oppositions qui n’auront rien à voir avec les bien pâles montois de cette rencontre initiale.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir