• Aphiwe Dyantyi, contrôlé positif
    Aphiwe Dyantyi, contrôlé positif PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Dopage

Dyantyi contrôlé positif !

Les Springboks se seraient bien passés de ça. On a appris que Aphiwe Dyantyi, le trois-quarts aile aux treize sélections (et six essais) avait été déclaré positif. C’est le joueur lui-même qui a révélé l’information dans un communiqué. On ne connaît pas les produits incriminés et le joueur a demandé une contre-expertise. Aphiwe Dyantyi était déjà hors course pour jouer la prochaine Coupe du monde à cause d’une blessure à une cuisse qui l’a privé de tout test-match en 2019. Mais évidemment, cette affaire donne une mauvaise image du rugby sud-africain qui a toujours fait face à des rumeurs de dopage depuis les années 90.

Le joueur des Lions a expliqué qu’il avait été contrôlé lors d’un stage d’entraînement national, tout en niant tout manquement de sa part. "Je veux démentir avoir jamais pris de substance interdite, intentionnellement ou par négligence, afin d’améliorer ma performance sur le terrain. Je n’ai jamais triché et je ne le ferai jamais. La présence de cette substance dans mon organisme m’a profondément choqué". Si l’on suit bien ses propos et que sa "positivité" est confirmée, on se dit que son système de défense est tout trouvé. Il devrait agiter la thèse du dopage à son insu. Tout un programme et out une série de polémiques à venir. Dyantyi a fêté sa première sélection en juin 2018 contre l’Angleterre, il avait marqué un essai pour sa première sélection, l’été suivant, il signait un doublé contre les All Blacks lors de la victoire historique de 2018 à Wellington (après neuf ans d’insuccès). Il a été élu en novembre révélation de l’année lors des World Rugby Awards. Il a aussi joué la finale du Super Rugby 2018 pour sa première saison au plus haut niveau. Parmi les Springboks suspendus pour dopage citons le célèbre Chilliboy Relepele, passé par Toulouse. Ce talonneur (ex-capitaine) a été trois fois pris par la patrouille en 2010, 2014 et 2019.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir