• David Pocock (Australie)
    David Pocock (Australie) Sportsfile / Icon Sport / Sportsfile / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Coupe du Monde

Le journal de la coupe du Monde

Nouvelle-Zélande : Ben Smith remis en cause

Le New Zealand Herald a titré : « Les All Blacks auront-ils le cran de se séparer de Ben Smith ? » La phrase est explicite. Beaucoup pensent qu’à 33ans, le joueur des Otago Highlanders n’est plus que l’ombre de ce qu’il a été. Ben Smith compte 79 sélections. Il a été sorti du groupe des 23 après la lourde défaite à Perth face à l’Australie, 47à 26. Si Steve Hansen devait prendre une telle décision, ça ferait les affaires de Pau qui récupérerait le joueur plus tôt.Ça pourrait servir George Bridge, l’un des trois-quarts qui montent.

Australie : Pocock sera là malgré la blessure

Michael Cheika a donc donné son groupe (lire en page 26), parmi les 31joueurs, figure bien David Pocock, le troisième ligne aux 77sélections depuis 2008, souffre toujours d’un mollet. Michael Cheika lui maintient donc sa confiance même s’il n’a plus joué un test depuis novembre 2018.Il n’a joué que trois matchs de Super Rugby en 2019 avec les Brumbies. Rarement, un joueur aura fait une Coupe du Monde en ayant aussi peu joué dans la saison qui précède.

Géorgie : les Southern Kings plutôt que la Russie

La Georgie va recevoir la franchise sud-africaine des Southern Kings mardi à Tbilissi (19 h 15). Ce match a été conclu dans une certaine précipitation car à l’origine, les Lelos devraient affronter leurs voisins russes mardi. Mais ceux-ci ont préféré annuler leur venue pour des raisons de sécurité, s’estimant potentiellement menacés par des éléments radicaux présents à Tbilissi. En fait out est lié à une campagne de boycott décidée par Vladimir Poutine après des manifestations selon lui de provocations anti-Russes, en juin dernier.
Les Southern Kings sont une franchise basée à Port-Elizabeth mais qui participe au Pro 14 à dominante européenne (la Ligue Celte).

Le Canada résiste au Leinster

Les Canadiens ont fait jeu égal ou presque avec le Leinster lors d’un match de préparation disputé à Toronto. Ils se sont inclinés 38-35en encaissant un essai sur la dernière possession du match. Les hommes à la feuille d’érable ont même mené de onze points à dix minutes de la fin avant d’encaisser deux essais. Évidemment, ce résultat en apparence valorisant est à prendre avec des pincettes. Le Leinster était amputé de ses meilleurs éléments en stage de préparation avec l’Irlande. Les Canadiens ont quand même marqué cinq essais. Et s’ils ont construit quelques belles actions on a du mal à les voir faire autre chose que de la figuration dans une poule qui abritera aussi l’Italie, le Namibie plus la Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud. On rappelle que le groupe canadien compte quatre joueurs évoluant en France : l’ailier Taylor Paris, le pilier Matthew Tierney (Castres), le talonneur Benoît Piffero (Blagnac) et le centre Conor Trainor (Nevers). Il reste deux matchs de préparation à cette sélection avant de rejoindre le Japon : une sélection de Colombie-Britannique (30 août) et les Etats-Unis (le 7 septembre).

La Namibie totalise

Une victoire 43à 0, ce n’est pas donné à tout le monde parmi les qualifiés pour le prochain Mondial. La Namibie a vécu ce bonheur à Durban. Mais c’était contre les Sharks Invitational XV, une sélection au niveau forcément incertain qui utilise le label des Sharks sans vraiment s’approcher du niveau de la franchise de Super Rugby ou de l’équipe de Currie Cup. On ne se hasardera pas à faire trop de pronostics avant le tournoi mondial. Le coach, Phil Davies a réduit son groupe de 50 à 38 joueurs. L’équipe doit encore jouer deux rencontres face aux Southern Kings d’ici le départ au Japon.


L’Uruguay se fait peur

Ce n’est pas le genre de résultat qui incite à l’optimisme.L’Uruguay a péniblement battu une sélection sud-américaine 24 à 20 à Montevideo. Les Teros ont marqué trois essais contre trois.On se demande ce que tout ça va donner face à l’Australie et au pays de Galles. À noter que l’Uruguay affichait une charnière venue de France et même des Landes avec Ormaechea (Mont-de-Marsan) et Berchesi (Dax). 

Voir les commentaires
Réagir