• Anderson Neisen (Aurillac)
    Anderson Neisen (Aurillac) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Aurillac baillonne Rouen

Les Cantalous ont pris la mesure des Rouennais en exploitant parfaitement la moindre faille dans leur défense. Les promus Normands restent bloqués à zéro point. Un démarrage difficile pour eux. 

Le Résumé

Les Aurillacois ont remporté leur premier succès de la saison à l’extérieur en appliquant un jeu simple et parfaitement maîtrisé. Tandis que les Rouenais ont tenté de multiplier les temps de jeu sans pouvoir forcément compter sur des soutiens efficaces, les Cantalous ont joué plus simplement, et de façon plus patiente, en exploitant chacune de leurs occasions. Ils ont inscrit deux essais en l’espace de quinze minutes en première mi-temps sur deux récupérations de balles (12ème et 26ème). Ajouté à l’efficacité de leur ouvreur Anderson Neisen face aux perches, leur efficacité offensive leur a donné beaucoup d’avance assez rapidement. Ils menaient déjà de quinze points après trente minutes de jeu (3-18).  Les Rouennais se sont trouvés sous pression. Ils ont tenté de revenir au score, mais de façon désordonnée. Et quand leur troisième ligne Thomas Toevalu a écopé d’un carton jaune juste avant la mi-temps, ils se sont trouvés en situation trop délicate pour rattraper leur retard. 

 

 

 

Le Tournant

Il a eu lieu juste avant la mi-temps. Le troisième ligne Thomas Toevalu s’est rendu coupable d’un placage haut alors que son équipe prenait l’eau. Il a écopé d’un carton jaune, et sur cette pénalité, l’ouvreur Aurillacois Anderson Neisen ne s’est pas loupé. Les Cantalous sont rentrés au vestiaire avec quinze points d’avance (6-21) et un avantage numérique à consommer. C’était trop pour les promus rouennais dont le jeu manquait particulièrement de liant. 

 

 

 

 

L’essai du match

Il a été inscrit à la 26ème minute de jeu par l’arrière d’Aurillac Jacobus Coertzen. Cet essai a résumé dans sa structure la plus grande faculté des aurillacois à exploiter les failles ouvertes devant. Les Rouennais ont perdu un ballon en touche sur la ligne médiane. Deux accélérations au ras des points de rencontres et un renversement d’action ont amenée les Cantalous dans les vingt-deux mètres adverses. La défense normande désorganisée a anticipé un point de rencontre au centre du terrain. Les cantalous ont lu leur intention et l’ouvreur Anderson Neisen a commandé une redoublé qui a ouvert le terrain à son arrière. Une action limpide qui a donné douze points d’avance aux visiteurs (3-15). 

 

 

 

Le joueur du match 

Le demi de mêlée Hugo Bouyssou avait été choisi par le staff aurillacois à la place du capitaine Paul Boisset. Cinq jours seulement après la première rencontre disputée à domicile contre Biarritz, les entraîneurs avaient organisé la rotation de leurs deux préposés au poste. Et le jeune joueur de vingt-trois ans a parfaitement suppléé son aîné. Toujours auteur des bons choix, il a accéléré ou ralenti le jeu à sa guise. Et alors que les Rouennais ont tenté maladroitement d’enchaîner les temps de jeu, la partition collective des Aurillacois les a surpassés  en limpidité par la justesse de ses décisions. 

 

Cyprien GUILLAUME
Voir les commentaires
Réagir