• Débat « Rencontre en Séronais »
    Débat « Rencontre en Séronais » Midi olympique / Midi olympique
Publié le / Modifié le
XV de France

Débat : Pourquoi ce match France - Argentine est si particulier ?

Coupe du monde 2019 - Le thème à l’ordre du jour dans l’habituel débat « Rencontre en Séronais » organisé par le Midi Olympique sera cette rencontre si particulière entre les Coqs et les Pumas. Henry Nayrou, président du Conseil Départemental de l’Ariège et ancien rédacteur en chef du Midi Olympique en était l'organisateur, Emmanuel Massicard animait les débats.

2019 est une année excitante car forcément, année de Coupe du monde. À la Bastide-de-Sérou, en Ariège, des figures du rugby d’hier et d’aujourd’hui se sont rencontrées pour aborder le premier match des Bleus face à l’Argentine lors de leur premier match du Mondial au Japon. Mais pourquoi ces rencontres ont elles une saveur si particulière même lorsque l’enjeu est moindre qu’une compétition internationale ? D’anciens internationaux comme Thierry Dusautoir, Fabien Pelous ou encore Pierre villepreux ont fait le déplacement.


Les Argentins champions de la provocation ? 


L’histoire entre la France et l’Argentine ne date pas d’hier mais selon les trois invités de ce débat, la force de cet adversaire reste « cet esprit de combativité ». Thierry Dusautoir raconte simplement qu'ils « ont quand même une énergie supplémentaire qui est assez impressionnante, notamment au rugby. On se demandait parfois si c’était le même joueur qui jouait en club et équipe nationale.» Si un véritable amour s’est créé entre ces deux nations, il n’en reste pas moins vrai qu’un match entre les deux pays reste, encore aujourd’hui, très spécial.

On se souvient de ce coup de colère d’Ibanez en 2007. « Le match d’Ibanez pour la troisième place, à ce moment-là il fête, je crois, sa 80e sélection. Je me souviens qu’il pète les plombs. Il n’en peut plus à cause des provocations et prend son carton rouge» se souvient alors Fabien Pelous. Un souvenir qui marque mais qui explique la capacité des Argentins à faire sortir les Bleus de leur match.  Il poursuit, « on n’avait pas l’impression de moins bien jouer. Mais la différence se faisait surtout à ce niveau-là ».


Du Top 14 au Super Rugby en passant par le Rugby Championship, l’Argentine progresse


L’ancien deuxième ligne international est lucide, le championnat français a bien évidemment aidé les Argentins à grandir. « Ils se sont nourris de leur passage en Top 14 pour se faire au haut niveau. Ensuite ils ont pris le meilleur pour progresser », poursuit Pelous. La suite est bien connue, une entrée historique dans le Rugby Championship, pour ensuite voir les Jaguares dans le Super Rugby. Un voyage qui n’empêche pas les joueurs de Ledesma de garder leur identité d’amateur. Un point qui leur permet de se sublimer dans les grands moments. Bien qu’ils ne gagnent toujours pas le Rugby Championship, ils font désormais partie des meilleures nations dans le monde du rugby. 


Si l’éloge des Argentins est facile, presque trop évidente. Thierry Dusautoir redonne quelques règles à respecter pour voir de nouveau une France qui gagne. « Laisser le temps », alors oui, les supporters en ont marre mais «aujourd’hui on demande à un jeune qui a tout juste trois ou quatre sélections d’avoir presque aujourd’hui la même assurance que quelqu’un qui a trente sélections.»


Qu’importe la manière ce premier match de Coupe du monde, il faut le gagner. Fabien Pelous le dit sans langue de bois, «Ce match on va le gagner. Les joueurs sont en forme ils peuvent le faire». Thierry Dusautoir est plus mitigé, « Aujourd’hui l’Argentine est favorite. Mais je ne sais pas dans quel état d’esprit est le XV de France aujourd’hui quand elle entre sur le terrain. », le pronostic n’est donc pas forcément très aisé. Mais, ils chantent de concert, que les Bleus se doivent de remporter cette rencontre. 
 

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir