• Antoine Hastoy (Pau)
    Antoine Hastoy (Pau) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Pau : Intelligence et polyvalence

À son échelle, la section est aussi impactée par le mondial. le Staff mise sur l’intelligence des joueurs pour s’adapter durant cette période.

Après quelques frayeurs face au promu briviste, le staff palois a quitté le stade du Hameau plein de satisfaction. "Depuis plusieurs mois, on installe un nouveau projet, une nouvelle façon de tenir le ballon", explique Frédéric Manca, co-manager de la Section. Une philosophie qui s’expliquait dès l’annonce de la composition d’équipe par le replacement de Watisoni Votu au centre. "Ce n’était pas une découverte pour lui. Lors de sa première année en Béarn, il jouait déjà à ce poste. Depuis, il avait essentiellement évolué à l’aile mais c’est ce que l’on recherche : des joueurs polyvalents, avec une intelligence de jeu qui permet de s’adapter à l’adversaire. Contre Brive, on voulait amener de la puissance au centre du terrain pour tenir le ballon."

Aucun poste prédéfini

Votu était donc le client idéal. Il est même devenu une pièce maîtresse lorsqu’au bout de 22 minutes de jeu, Matthieu Ugena dans un excès d’engagement, voit rouge. C’est alors que le Fidjien fit parler toute son expérience. Du haut de ses 34 ans, il colmatera de nombreuses brèches sur beaucoup de fronts, libérant de l’espace pour les virevoltants Charly Malié, Julien Fumat, Antoine Hastoy, et même Samuel Marques, pour des essais venus de loin. La puissance de Watisoni Votu devrait être nécessaire face à la densité physique des Héraultais. En tout cas, Frédéric Manca ne le cachait pas, au cours de la saison, on risque de revoir le Fidjien au centre de l’attaque béarnaise.

Mais à l’aube d’un difficile déplacement à Montpellier, avec quelles intentions se déplacent les palois ? Amputé d’une petite dizaine d’internationaux, le MHR, comme les autres cadors du championnat semble "bon à prendre". Mais le co-manager de la Section se montrait pour autant peu confiant : "Ces équipes-là sont préparées pour être compétitives tous les week-ends. On y va pour bien figurer et montrer de belles attitudes." Il est difficile de dégager une hiérarchie nette dans ce long championnat de Top 14. Néanmoins une victoire paloise serait surprenante. De son côté Frédéric Manca concluait : "Je suis impatient de voir ce que l’on vaut !" Réponse samedi soir.

Baptiste BARBAT
Voir les commentaires
Réagir