• L’ouvreur Yohan Le Bourhis a parfaitement guidé le jeu des Oyonnaxiens contre Nevers.
    L’ouvreur Yohan Le Bourhis a parfaitement guidé le jeu des Oyonnaxiens contre Nevers. Jean-François Basset / Jean-François Basset
Publié le / Modifié le
Pro D2

Oyonnax : valeurs ajoutées

L’équipe de l’Ain a construit son deuxième succès bonifié en confirmant un état d’esprit sans faille

Joe El Abd a le sourire, convaincu que l’esprit des Oyomen flotte à nouveau sur Mathon. Les faits lui donnent raison, à l’image du sixième essai inscrit face à Nevers, après la sirène, en récupérant le ballon sur une touche de pénalité adverse puis en lançant une ultime offensive conclue par une énorme charge du pilier Thomas Laclayat pour offrir l’essai à Julien Audy. «L’une des qualités des Oyomen est d’être des affamés. Cet essai démontre l’appétit et l’état d’esprit du groupe.» apprécie le manager oyonnaxien en soulignant un autre trait des Oyomen. "Ils sont humbles. À aucun moment ils n’ont galvaudé le jeu. Notre projet consiste à obtenir des résultats, en progressant à chaque match, mais il doit aussi nous permettre de mettre en évidence nos valeurs.»

Ce sont bien ces valeurs qui ont permis à Oyonnax de signer sa deuxième victoire bonifiée à domicile. Icône des Oyomen, Valentin Ursache apprécie. «Nous avons mis en place une stratégie et en la respectant, de la première à la dernière minute, nous avons fait lever le public de Mathon. C’est une double victoire.» Et malgré les performances individuelles, elle est indéniablement à porter au crédit du groupe dans sa globalité comme le souligne Joe El Abd. «Il y a eu de la constance dans notre jeu. La concurrence est très forte et les changements opérés nous apportent réellement en nous permettant de tenir notre niveau de performance, sans aucune baisse de régime.»

Deux déplacements difficiles à négocier

Parmi les six réalisateurs d’essais figurent ainsi deux joueurs entrés à l’heure de jeu, le jeune pilier Thomas Laclayat, éclatant de dynamisme, et le demi de mêlée Julien Audy. Entré en cours de jeu la semaine passée, titulaire face à Nevers, Pedro Bettencourt a lui aussi pointé un essai. «Il y a une grosse concurrence qui nous pousse vers le haut.» Le terme de «valeurs ajoutées» pourrait ainsi se substituer à celui de "remplaçants" dans le groupe Oyonnaxien. Joe El Abd confirme : «Nous sommes très confiants dans l’effectif.»

Après deux journées, Oyonnax a marqué son territoire, affirmé ses ambitions. Pas question cependant de se laisser griser par les treize essais inscrits en deux rencontres. Le manager oyonnaxien n’a pas besoin de faire ce rappel. «Nous avons pris un bon départ, maintenant nous allons enchaîner avec deux déplacements difficiles. Il faudra poursuivre avec le même état d’esprit, la même volonté de mettre en évidence nos valeurs.»

Jean-Pierre Dunand
Voir les commentaires
Réagir