Publié le / Modifié le
Rugby à XIII

Toulouse Olympique : deuxième place en vue

Toulouse a largement pris le meilleur sur Dewsbury et conforté sa deuxième place. Place que le TO espère conserver au terme de la phase de classement.

Avant la dernière journée de la phase de classement et le crucial déplacement à Featherstone, le Toulouse olympique a conforté samedi après-midi sa deuxième place au classement (capitale pour recevoir le 14 septembre, lors du play-off d’accès au demi-finale) en disposant assez facilement de Dewsbury (42-14) avec sept essais à la clé. Dans la fournaise de l’enceinte blagnacaise, l’hôte des Toulousains, a vite lâché prise dans cette rencontre dont le vainqueur était connu à la pause (18-0). Si le sort de la rencontre était scellé à la pause, la formation du capitaine Sykes n’a pas du tout baissé les bras à la reprise. Elle a fait en sorte de bonifier ses possessions de balles. Par trois fois, les béliers ont surpris la vigilance de la défense haut-garonnaise (la deuxième défense du championnat). Trois essais qui ont suffi au bonheur de leur entraîneur, Lee Greenwood. "Nous savions que nos chances de succès étaient nulles d’autant qu’avant de partir à Toulouse, nous n’avions aucun joueur capable d’évoluer à l’arrière. On a fait appel à un joueur amateur, Joe Martin qui dans l’ensemble s’est bien débrouillé. J’ai apprécié le comportement de mon équipe en seconde période. Elle a inscrit trois essais et fait honneur à son maillot. Maintenant, on prépare la saison prochaine."

Featherstone : objectif victoire

Lors de la traditionnelle conférence d’après-match, le technicien toulousain, Sylvain Houles avait déjà l’esprit tourné vers Featherstone, l’ultime rendez-vous de la phase de classement. "La victoire d’aujourd’hui nous conforte à la deuxième place. On est encore maître de notre destin, mais mathématiquement, la deuxième place n’est pas encore acquise. Nous préparons le déplacement à Featherstone pour aller chercher la victoire face à adversaire qui va jouer sa qualification sur cette rencontre."

Un déplacement ou l’encadrement peut compter sur la totalité de son effectif, seul l’ailier Tony Maurel manquera à l’appel. Le Toulouse olympique peut se déplacer l’esprit serein.

Didier Navarre
Réagir