• Soyaux-Angoulême
    Soyaux-Angoulême Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Soyaux Angouleme XV Charente

Le SA XV s’impose aux forceps

Pour sa première à domicile cette saison, Soyaux-Angoulême avait à cœur de confirmer son excellente entame à l’extérieur durant laquelle il a glané 7 points. 

Le résumé

Le début de match conforte le bon début de saison des Angoumoisins. Iban Etcheverry intercepte une transmission Rouennaise et file inscrire le premier essai de la rencontre, Matthieu Ugalde transforme (7-0, 6). Dès lors les Charentais déjouent, multiplient les pertes de balles. Rouen prend confiance petit à petit alors que les Angoumoisins ne parviennent plus à inquiéter le promu. Les Normands insistent et sont finalement récompensés. En conclusion d’une longue séquence, Mosese Ratuvou lancé sur son aile gauche file aplatir, Jordan Michallet transforme.

Les compteurs sont remis à zéro (7-7, 26). Le SA XV ne parvient pas à trouver le rythme dans ce match, Matthieu Ugalde manque une pénalité à 40 mètres. En face le pied de Jordan Michallet ne tremble pas, Rouen prend l’avantage (7-10, 35). Déjà malmené, Angoulême est condamné à évoluer à quatorze pour dix minutes après le carton jaune de Roux (37). À la pause c’est la stupéfaction à Chanzy. Rouen mène les débats (7-10). Au retour des vestiaires les rouennais poursuivent leur domination, le buteur son 100%. Jordan Michallet ajoute deux pénalités (7-16).

Dos au mur, Soyaux-Angoulême se rebelle revient à un essai transformé de Rouen grâce à une pénalité de Matthieu Ugalde (10-16, 57). Dès lors, Rouen ne parvient plus à poser la main sur le ballon, Angoulême pousse. Et c’est finalement Luka Goginava qui vient libérer les Angoumoisins et offrir la transformation de la gagne à Matthieu Ugalde qui ne se fait pas prier (17-16, 74). La fin de match est maîtrisée par les Charentais qui passent par un trou de souris pour s’imposer. Rouen doit se contenter du point de bonus défensif.

 

Le tournant

Dominateur, Rouen a eu du mal à lâcher les coups dans un premier temps. Mais l’essai de Mosese Ratuvou a libéré les Rouennais dans leur quête d’un premier succès. Alors certes tout n’a pas été parfait par la suite, mais avec une équipe remaniée Rouen est venu rivaliser avec de pâles Angoumoisins. L’essai a récompensé les ambitions Normandes dans le jeu. Jamais les Rouennais n’ont déjoué dans ce match, seulement porté par l'envie de produire du jeu et pourtant battu en fin de rencontre.

 

L’action

Dos au mur et mené, Soyaux-Angoulême a fait le forcing sur la fin pour s’imposer devant son public. Dans les 22 mètres adverses, les Charentais ont su se montrer patients pour construire cet essai. Les assauts ont été nombreux, les regroupements aussi. Pourtant loin de rendre une belle copie, les Angoumoisins ont su sur cette action se montrer pragmatiques et juste dans les transmissions. La patience a payé avec l’essai en force de Luka Goginava, synonyme de victoire.

Dorian Bercheny
Réagir