• Jens Torfs
    Jens Torfs Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Stade Montois

Mont-de-Marsan respire

On les croyait partis pour une promenade de santé, mais les Montois se sont fait peur jusqu’au bout.

Résumé

Il a fallu vingt minutes aux Montois pour hausser significativement le rythme de la rencontre. Il faut croire qu’il y avait encore un peu de crainte après un début de saison manqué. Mais dès qu’ils ont pu enchainer et trouver de la vitesse, les Landais ont trouvé des espaces leur permettant d’inscrire deux beaux essais par Adrien Séguret et Julien Lestremau. Au retour des vestiaires, ils en marquaient un autre pour se détacher largement après une grande offensive débouchant sur une pénaltouche convertie en ballon porté.

Et puis plus rien, la panne sèche. Les Carcassonnais en profitaient pour réduire le score par un essai de pénalité puis deux pénalités. Trois points d’écart à la 65ème minute, puis de nouveau neuf points d’avance avant que les Audois n’inscrivent un essai au long cours. 28-26 et deux minutes à jouer, les locaux ont tremblé jusqu’au bout mais ont réussi à préserver ce résultat qui débloque leur compteur.

Le tournant du match

Les Carcassonnais étaient revenus à trois points à la 65ème minute (19-22) et semblaient prendre peu à peu le dessus grâce à l’apport de leur banc. Mais leur indiscipline à ce moment crucial du match leur a été préjudiciable. Encaissant deux pénalités coup sur coup transformées par Yohan Laousse-Azpiazu, ils perdaient l’occasion de remporter cette rencontre, même s’ils ont su, avec un bel état d’esprit, arracher un point de bonus grâce à Thomas Sauveterre concluant une grande offensive.

L'action du match

Le premier essai montois est la preuve qu’il est encore possible de marquer en première main au sortir d’une mêlée. Rémi Talès se servait d’un leurre avant de croiser avec Adrien Séguret lancé comme un obus. Le centre montois transperçait le rideau défensif et résistait à un dernier placage pour marquer au pied des poteaux. L’homme DU MATCH Adrien Séguret mérite la citation pour son activité et son punch qui a souvent mis son équipe dans l’avancée. Auteur d’un essai tout en puissance sur une magnifique combinaison à la sortie d’une mêlée, il s’est montré tranchant sur toutes ses prises de balle et a amené beaucoup de fraicheur et d’enthousiasme à son équipe. Une prestation très complète pour le transfuge lyonnais.

Les meilleurs

A Mont-de-Marsan: Séguret, Bécognée, Cedaro, Damiani,Talès, Laousse-Azpiazu, A Carcassonne : Mac Mahon, Bosch, Van Der Merve, Landmann, Sauveterre

Pierre Baylet
Voir les commentaires
Réagir