• Pro D2 - Les Montois de Rémi Tales doivent absolument gagner à domicile face à Carcassonne pour entamer un bloc dantesque avec trois  déplacements (Vannes, Biarritz et Perpignan) et deux réceptions (Grenoble et Montauban). Photo Stéphanie Biscaye
    Pro D2 - Les Montois de Rémi Tales doivent absolument gagner à domicile face à Carcassonne pour entamer un bloc dantesque avec trois déplacements (Vannes, Biarritz et Perpignan) et deux réceptions (Grenoble et Montauban). Photo Stéphanie Biscaye / Stéphane Biscaye
Publié le / Modifié le
Pro D2

Mont-de-Marsan : soutien présidentiel

Après deux échecs, les Montois doivent absolument débloquer leur compteur ce soir sous peine de voir l’avenir s’assombrir.

Sans conteste, les Montois sont dans le doute. C’est qu’ils n’ont pas débuté ce championnat de la meilleure des manières, et c’est un euphémisme. Deux défaites en autant de rencontres, dont une sévère à domicile, un seul essai inscrit et 36 points de pénalités encaissés, le tout agrémenté de 3 cartons jaunes et un carton rouge, le bilan statistique est calamiteux.

Mais il reste vingt-huit journées. Il n’est donc pas question de tomber dans la sinistrose, comme le martèle le président Jean-Robert Cazeaux : "Je ne vais pas dire que ce début de saison correspond à nos espérances. Il est certain que notre défaite initiale à domicile nous a fait du mal et qu’il faudra un peu de temps pour l’effacer. Mais il n’est pas question de tout jeter. On voit bien que les premiers des saisons précédentes ne sont pas tous fringants et que ce championnat se densifie chaque année. Rien n’est donc acquis, et personne n’est à l’abri d’une désillusion. Je note néanmoins que la réaction à Colomiers a été satisfaisante dans le contenu, même si notre indiscipline nous a encore coûté cher. Mais le moral reste bon et l’ambiance dans le groupe est à la concentration et au travail. Je suis solidaire des joueurs et du staff comme je l’ai toujours été. Nous sommes tous dans le même bateau et nous poussons tous dans le même sens. Il faut laisser du temps au temps pour mettre en place le projet de jeu que les entraîneurs ont défini, je suis certain que nous allons progresser de match en match, et que nous irons chercher dehors les points perdus à domicile."

Victoire indispensable

Voilà un message encourageant et plutôt positif, dans un contexte professionnel où nombre de présidents seraient enclins à jeter le bébé avec l’eau du bain aux premiers signes de roulis. Ce n’est pas vraiment le style de la maison. Néanmoins, la réception de Carcassonne doit être l’occasion d’inverser la tendance, car derrière, le programme qui attend les Landais est dantesque. Trois déplacements à Vannes, Biarritz et Perpignan, et les réceptions de Grenoble et Montauban, le danger sera permanent. En clair, les Montois n’ont pas le choix, il faut gagner.

Pierre Baylet
Réagir