• Pro D2 - Erwan Nicolas (Soyaux Angoulême)
    Pro D2 - Erwan Nicolas (Soyaux Angoulême) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Soyaux-Angoulême : confirmation attendue

Invaincus alors qu’ils ont débuté la saison par deux déplacements délicats, les charentais jouent leur premier match sur leur terres. Avec l’objectif de bonifier l’entame.

Pour la première fois de la saison et après s’être exporté à merveille lors des deux déplacements inauguraux (1 victoire, 1 nul), le SA XV retrouve son antre de Chanzy. Quatre longs mois de disette pour les Angoumoisins. La dernière rencontre officielle c’était le 5 mai lors d’un revers face à Oyonnax (23-33). Sur le banc d’Oyonnax, les Charentais découvraient Adrien Buononato. Le désormais manager du SA XV en garde d’ailleurs un souvenir impérissable. "C’est un stade bouillant, le public porte son équipe. J’ai hâte d’y être, on a tous hâte. Après deux déplacements ça va faire du bien de se sentir à la maison. Il est important d’envoyer un signal fort." Pour cette première réception, les Angoumoisins vont croiser le fer avec Rouen, un promu. Mais, pour les Charentais qui ont l’avantage de l’expérience en Pro D2, il est hors de question d’avancer la fleur au fusil. "Il ne faut pas tomber dans l’excès de confiance. Il faut les prendre au sérieux, c’est costaud, c’est dense et ça joue beaucoup sur le défi physique", lance ainsi Sébastien Laulhé, troisième ligne du SA XV. Le manager Angoumoisin est encore plus tranchant dans son analyse : "On ne peut pas les prendre de haut, sinon on va souffrir, notamment physiquement."

Méfiance et détermination

Si les Charentais se montrent modestes, ils peuvent cependant capitaliser sur un excellent début de championnat. En deux déplacements à Nevers, puis à Montauban les Angoumoisins ont glané la bagatelle de sept points. Une sacrée performance. Mais puisque l’appétit vient en mangeant, il y a quelques regrets de ne pas avoir ramené mieux que le résultat nul vendredi dernier à Montauban. "On est très content d’avoir sept points. On aurait signé pour ça en début de saison. Mais c’est aussi un petit peu frustrant de voir la fin de match. Nous aurions peut-être pu ramener plus mais il vaut mieux 2 points qu’un seul." Après avoir glané quelques certitudes, sur la défense et sur la capacité à répondre présent et à finir fort les rencontres, les Charentais espèrent désormais franchir un palier dans le jeu. "À l’extérieur ce n’est pas à nous de produire le jeu. On a été patients. À domicile c’est différent, on va vouloir imposer notre style", prévient Adrien Buononato. Si les Angoumoisins veulent passer un cap dans le jeu, ils peuvent déjà construire sur leur force athlétique "à Montauban malgré la chaleur, on termine le match mieux qu’eux. On travaille beaucoup sur l’intensité et la vitesse", abonde Sébastien Laulhé. Pour cette première à Angoulême, les joueurs ont bien conscience d’une chose "le public attend de nous un grand match à domicile", prévient Ledua Mau. Le décor est planté.

Dorian Bercheny
Voir les commentaires
Réagir