• Pro D2 - Laijiasa Bolenaivalu et les Vannetais font face à un énorme défi : remporter le premier match de la saison à domicile face à Oyonnax, déjà leader et candidat légitime à la montée en Top 14. Photo PhotoBernard
    Pro D2 - Laijiasa Bolenaivalu et les Vannetais font face à un énorme défi : remporter le premier match de la saison à domicile face à Oyonnax, déjà leader et candidat légitime à la montée en Top 14. Photo PhotoBernard PhotoBernard / PhotoBernard
Publié le / Modifié le
Pro D2

Vannes : lancer la saison

Un point en deux rencontres loin de son antre de la Rabine, le RCV sait n’avoir qu’une mince marge de manœuvre demain soir face à un leader qui, dans le même temps, à fait le plein.

Revenus frustré d’une victoire qui aurait pu lui sourire à Biarritz, le RC Vannes, qui n’est pas du style à battre sa coulpe, s’est au contraire projeté sur son prochain objectif. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’a pas retenu la leçon d’un match globalement maîtrisé, mais encore insuffisamment pour s’afficher comme vainqueur potentiel. Bref, la semaine a été mise à profit pour préparer la venue d’un leader qui vient de rafler toute la mise à plus de 50 points face à Valence-Romans et Nevers. Excusez du peu ! Il y a là comme un avertissement claironné haut et clair : la route du club de l’Ain, c’est une ligne droite vers le Top 14. Dire que la tâche qui attend le RCV ce soir devant son public, sera terriblement difficile, relève de la galéjade et de l’euphémisme. Le groupe de Jean-Noël Spitzer s’attaque à une montagne, à une forteresse. Mais le manager breton pourra toujours s’inspirer de Vauban qui, en son temps, avait dit : "Il n’y a pas de forteresse imprenable ; il n’y a que des attaques mal menées ?"

S’investir à 100 %

Au-delà des intentions et des belles phrases d’auteur, il y a la réalité du terrain. Et sur ce plan, le "revenir au jeu" a été partiellement respecté sur la Côte basque. Ce, même si la touche a été chahutée. "Il nous manque des joueurs en touche ; on le sait, mais on doit trouver des solutions, ajoute le patron des Bleus. Maintenant, l’important c’est être investi à 100 % dans le combat, dans le jeu, pour gagner en probabilité de victoire. Mais il faudra que l’on soit meilleur dans le jeu, plus juste techniquement et plus précis en conquête."

Points de détails et précision d’exécution

Pour Florian Cazenave, pas question de se voiler la face. "Nous n’avons pas produit grand-chose à Biarritz dans un match pauvre. Nous allons accueillir Oyonnax comme la grande équipe de rugby qu’elle est." "Mais sans cultiver de complexe, répond en écho Kevin Bly. Même si nous nous attendons à un gros match avec beaucoup de rythme. Être très bon en défense, améliorer nos conquêtes en touche, ce sont des éléments qui seront déterminants dans ce match." Pour Paul Bonnefond, "l’équipe n’est pas passée loin d’une victoire lors de la précédente journée. Nous nous sommes rassurés dans le combat et dans l’intensité que nous étions capables de mettre dans le combat. Ce sera compliqué face au leader, mais pour réaliser un match de très haut niveau, il nous faudra régler les points de détails et la précision d’exécution qui nous ont manqué à Biarritz."

Didier Le Pallec
Voir les commentaires
Réagir