• Lucas Dubois
    Lucas Dubois Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Perpignan souffre puis se bonifie contre Colomiers

En manque de confiance, les Catalans se sont fait peur avant de prendre le meilleur sur leurs adversaires. Si tous les maux ne sont pas soignés, ce succès bonifié tombe à point nommé pour l’USAP.

Le match : Colomiers s’écroule à l’heure de jeu.

Un plan presque parfait pour Colomiers. Un cauchemar de presque soixante minutes pour Perpignan. Une semaine après son non-match à Aix-en-Provence, l’Usap était en quête de rachat, et de pardon devant son public. Tout ne s’est pourtant pas déroulé comme prévu : deux blessés dans les premières minutes (Bousquet, Faleafa), un essai rapide de François Fontaine (6e) pour les joueurs du duo Sarraute-Berneau, et une mêlée en grande souffrance. Les sang et or ont encore balbutié leur rugby pendant près d’une mi-temps.

La délivrance est venue de l’ailier Lucas Dubois (38e), marqueur du premier essai des siens peu avant la pause. En face, Colomiers a baissé de régime mais est parvenu à contrecarrer les plans catalans jusqu’à l’heure de jeu. Mais la jeunesse haut-garonnaise a finalement craqué en fin de match. L’Usap a inscrit quatre essais supplémentaires par Damien Chouly (62e), George Tilsley (64) et Jean-Bernard Pujol (70e, 76e), décrochant au passage le bonus offensif. Pas suffisant tout de même pour effacer toutes les incertitudes.

Le tournant : Lucas Dubois délivre enfin les Catalans (38e)

106 minutes. L’Usap restait sur 106 minutes consécutives sans inscrire le moindre point, que ce soit face à Provence Rugby dimanche dernier puis face à Colomiers aujourd’hui. Après un premier acte presque catastrophique, les Catalans ont finalement mis fin à cette interminable disette. C’est le jeune ailier Lucas Dubois, en bout de ligne, qui est venu inscrire le premier des cinq essais usapistes. Son premier à titre personnel chez les pros.

Le joueur : Rodor, ça pue le rugby 

Autre jeune ayant crevé l’écran : Matteo Rodor. Le jeune catalan connaissait sa deuxième feuille de match de la saison. Entré en jeu très tôt durant la seconde période, en lieu et place d’un Thibauld Suchier en grande difficulté, Rodor s’est rapidement illustré grâce à son sens du jeu et sa qualité de passes. C’est lui qui est à l’initiative de l’essai de George Tilsley. En bref, une entrée très prometteuse et qui devrait rebattre un peu plus les cartes au poste de demi d’ouverture.

Les meilleurs à Perpignan : L. Dubois, C. Géli, M. Rodor, T. Écochard, L. Bachelier, JB. Pujol.

À Colomiers : G. Queheille, T. Dubois, H. Pirlet, R. Bézian.

Emilien Vicens
Réagir