• Top 14 - Rémi Lamerat (Bordeaux) contre Castres
    Top 14 - Rémi Lamerat (Bordeaux) contre Castres Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

UBB et Lyon : l'effet Coupe du monde

Les équipes les moins handicapées par les absences des internationaux présents au Japon brillent en ce début de saison. C’est le cas notamment de Lyon et Bordeaux-Bègles qui profitent de cette période pour faire le plein de points.

Ça ne vous aura pas échappé : bon nombre de joueurs n’ont pas encore commencé la saison avec leur club alors que l’on vient déjà de disputer la troisième journée de championnat. La faute à un Mondial au Japon qui débute dans deux semaines et qui privent certaines équipes de Top 14 de leurs meilleurs éléments pour au moins les sept premières journées du championnat (une absence qui peut se prolonger d’une journée supplémentaire selon le parcours des sélections concernées). Et pendant ce temps-là, le champion de France en titre, le Stade toulousain, privé de pas moins de onze joueurs (Baille, Mauvaka, Dupont, Ntamack, Guitoune, Huget, Médard, Ramos avec la France, Kolbe avec l’Afrique du Sud, Rory Arnold avec l’Australie, et Ainu’u avec les États-Unis), a perdu ses deux premiers matchs chez des équipes qui brillent en ce début de saison et qui sont les vrais bénéficiaires de ces doublons : Bordeaux-Bègles et Lyon. Les deux clubs qui ambitionnent de figurer dans le top 6 ont su pleinement profiter de cette période en signant trois victoires pour leurs trois premières sorties.

Des absences certes, mais moins d’influence

L’UBB, vainqueur de Toulouse, Toulon puis ce week-end à Castres compte certes quelques internationaux comme leur capitaine Jefferson Poirot - auquel il faut rajouter Amosa et Seuteni avec les Samoa, Ravai et Radradra avec les Fidji ou encore Gorgadze avec la Géorgie -. Des absences parfaitement compensées par des révélations ou un recrutement intelligent. Le pilier gauche Thierry Paiva confirme semaine après semaine et sera un vrai concurrent à Jefferson Poirot et Peni Ravai. Le centre Rémi Lamerat, arrivé de Clermont, réalise un très bon début de saison et a la totale confiance de son entraîneur, Christophe Urios qui ne tarissait pas d’éloges à son sujet après le match à Castres. Et enfin l’international australien Scott Higginbotham, en provenance des Reds et du Super Rugby, a parfaitement compensé les absences d’Amosa et de Gorgadze en numéro huit. Sachant que Bordeaux-Bègles va encore durant cette période de doublons affronter le Stade français privé de trois de ses plus grosses armes offensives (Sanchez, Fickou et Waisea), et Clermont, club qui compte le plus d’internationaux avec Toulouse. Une opportunité en or pour l’UBB qui pourrait enfin décrocher une place en phases finales.

Du côté du Lou, qui a réalisé un gros coup ce week-end en allant s’imposer à Mayol après avoir battu le Stade français puis Toulouse à domicile, on est beaucoup moins handicapé par la Coupe du monde. Et pour cause. Pierre Mignoni et son staff n’ont que deux joueurs au Japon, qui plus est deux recrues : le pilier droit français Demba Bamba et le centre ou ailier Josua Tuisova. Les Lyonnais, grâce à une défense de fer - toujours pas d’essai encaissé - et un collectif bien huilé, confirment tous les espoirs placés en eux. Les coéquipiers de Julien Puricelli, pourraient encore profiter de ce début de championnat pour prendre un peu plus d’avance sur les grosses cylindrées, puisqu’ils se déplaceront au Racing (sans Chat, Lauret, Le Roux, Machenaud, Vakatawa, Russell, Nakarawa, Volavola, Tameifuna et Gogichashvili) et à Clermont. Une occasion à saisir pour ces deux clubs ambitieux…

Voir les commentaires (1)
Sur le même sujet
Réagir
Les commentaires (1)
Pierrou11 Il y a 2 mois Le 08/09/2019 à 19:26

Franchement on ne peut pas dire que Bordeaux fait partie des équipes les moins touchées par la coupe du Monde. L'UBB est même au-dessus de la moyenne des clubs les plus touchés...