Publié le / Modifié le
International

Coupe du monde : Dernier tour de chauffe

L’Angleterre et l’Argentine l’ont emporté sans souci, avec tout de même des fortunes plus ou moins diverses concernant l’infirmerie. Les Tonga n’ont eux rien pu faire face aux All blacks alors que les États-UNIS ont triplé la mise face au canada.

L’Angleterre a déroulé face aux Italiens à Newcastle, 37-0 avec quatre essais (Youngs, Marchant, Genge, Watson). Mais l’information principale est venue de l’infirmerie. À peine revenu, Mako Vunipola a subi une rechute à une cuisse. Il ne pourra pas jouer les premiers matchs de poule du Mondial face aux Tonga et aux états-Unis. Eddie Jones semblait vouloir se convaincre qu’"il serait prêt pour le troisième ou le quatrième match". Soit face à l’Argentine et la France. Pour l’ailier Jack Nowell (cheville), le pronostic est sensiblement le même.

Les Tonga n’ont pas existé face aux All Blacks. C’était à prévoir, mais à ce point. Ils ont encaissé un terrible 92 à 7 en se faisant vraiment humilier dans la mesure où les Blacks ont joué volontairement à quatorze pendant seize minutes. Ils n’ont pas voulu remplacer Crotty, sorti pour être ménagé, première historique ! Les Polynésiens ne s’annoncent pas comme les adversaires les plus redoutables des Bleus. Car ils alignaient a priori leur meilleure équipe avec les Piutau, Fifita, Vaipulu. Les Néo-Zélandais ont marqué quatorze essais, dont quatre pour le seul George Bridge.

Les Argentins étaient à Sydney pour leur dernier stage de préparation où ils affrontaient le club de Randwick. À Cooge, quartier de Sydney adossé à une superbe plage, la différence de niveau était trop évidente : 74-0 pour les Pumas, douze essais dont quatre pour l’ailier Bautista Delguy. Le paquet d’avants s’est mis en évidence lors du premier acte dans du jeu au ras redoutable avant que les ballons ne soient écartés en deuxième période. Pas de blessés à déplorer pour les prochains adversaires des Bleus.

Les États-Unis terminent leur préparation sur une bonne note. Défaits contre le Japon (34-20) le 10 août à Suva dans la Pacific Nations Cup, les Américains ont réussi à remonter jusqu’à un retard de douze points à Vancouver pour l’emporter sur le Canada (20-15) avec Alexandre Ruiz au sifflet. Le capitaine et ailier Blaine Scully - qui fêtait pour le coup sa 50e sélection avec les Eagles - n’a pas inscrit d’essai mais les Américains ont pu renverser la vapeur par des essais du numéro 8 Dolan, du talonneur remplaçant Fawsitt, et de l’ailier gauche Iosefo. C’est la troisième victoire des joueurs de Gary Gold cette année sur leurs rivaux canadiens (30-25 en mars lors de l’Americas Rugby Championship, et 47-19 à l’occasion de la Pacific Nations Cup). J.P, En. D. et J.B.

Midi-Olympique.fr
Sur le même sujet
Réagir