Publié le / Modifié le
Saga Uruguay

L'anecdote historique : Diego Ormaechea, marqueur d'essai à 40 ans !

C’était pour eux une fierté à nulle autre pareille, un ouragan, un aboutissement. Le 2 octobre 1999, sur la pelouse sans âge du vénérable stade de Galashiels, au fin fond de l’Écosse, l’Uruguay disputait face à l’Espagne le premier match de son histoire en Coupe du monde.

Un rendez-vous que n’auraient manqué pour rien au monde les leaders de combat de la sélection uruguayenne, à savoir les frères Sebastien et Diego Ormaechea… Troisième ligne et capitaine de la sélection des Teros, ce dernier entra même dans l’histoire en devenant le plus vieux joueur à marquer un essai durant un match de Coupe du monde, à l’âge de 40 ans et 13 jours…

Record qui tient toujours, et sera semble-t-il de plus en plus difficile à battre! Victorieux de l’Espagne ce jour-là (27-15), les Uruguayens réaliseront même cette année la meilleure campagne de leur histoire, en tenant tête à l’Ecosse sur sa pelouse de Murrayfield (42-13) puis en opposant une belle résistance à l’Afrique du Sud (39-3). De quoi permettre aux frères Ormaechea, et à Diego en particulier, de prendre une retraite sportive bien méritée… Entraîneur de la sélection en 2003, Diego Ormaechea contribua en outre à la deuxième (et dernière!) victoire de l’Uruguay en Coupe du monde, 24-12 contre la Géorgie. un coup d’éclat sans lendemain, pour l’instant…

Car si Diego Ormaechea est devenu aujourd’hui entraîneur du vénérable Carrasco Polo Club (une institution en Uruguay), l’histoire de sa famille se perpétuera au Japon à travers la présence de ses deux fils: le demi de mêlée Agustin (qui évolue depuis 2013 au Stade montois, après un intermède d’une saison à Strasbourg) et le troisième ligne Juan Diego (revenu au Carrasco Polo Club après un passage par Le Creusot). Si Agustin a déjà disputé un Mondial, cela n’a pas été le cas de Juan Diego, victime d’une blessure en 2015. Alors, la présence de deux frères Ormaechea permet

Sur le même sujet
Réagir