• Bakary Meite (Carcassonne)
    Bakary Meite (Carcassonne) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Carcassonne quel pied !

Huit pénalités de Gilles Bosch ont eu raison de Perpignan qui se contente du bonus.

Le résumé

Après deux rencontres infructueuses et un petit point décroché, l’USC avait la ferme intention de renouer avec la victoire face à son prestigieux voisin. Après un long round d’observation c’est l’Usap qui est entré dans le vif du sujet par une interception d’ Afu Taumoepau. Une fois le score défloré (7-0), le ton était ainsi donné. Dans le sillage d’une mêlée conquérante, Carcassonne a réduit son déficit par deux pénalités successives de Gilles Bosch (7-6). Dans ce débat cloisonné, ce sont les buteurs qui ont animé le tableau d’affichage. Dans le duel à distance, Tom Ecochard s’est avéré plus réaliste que son vis-à-vis Gilles Bosch. A la pause, Perpignan virait en tête (16-9).

De plus, les Catalans avaient l’avantage d’attaquer cette reprise en supériorité numérique (carton jaune Pierre Hughet). Un second acte que la formation de Christian Labit a bien maîtrisée. De sa domination, elle en a retiré le bénéfice de six unités fruits du pied de Gilles Bosch (16-15). Dans cette seconde période, ce sont encore une fois les buteurs qui ont donné du relief à la rencontre. A moins de cinq minutes du terme, Gilles Bosch des 15 mètres de face, a permis à l’USC de virer pour la première en tête au score (24-22). Après cinq minutes de résistance, Carcassonne rentrait aux vestiaires avec les quatre points de la victoire.

Le tournant

Le carton jaune à Damien Chouly a été une double peine pour l’Usap. Les Catalans ont fini à quatorze et d’autre part, ils ont été menés pour la première fois au score (24-22) et ce jusqu’au coup de sifflet final.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir