• La joie des Bordeaux lors de la victoire contre le Stade français
    La joie des Bordeaux lors de la victoire contre le Stade français Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Bordeaux ridiculise Paris

C’est une formule toute faite, mais on ne peut l’éviter. Il n’y a pas eu de match. Santiago Cordero a marqué d’entrée sur un coup de pied pour lui-même (servi d’une « Chistera » par Tamanivalu) et tout s’est enchaîné. Lucu a marqué le deuxième sur une initiative personnelle après récupération. 17 points en dix-sept minutes….

Six fois donc, Bordeaux a passé la ligne adverse avec une facilité parfois déconcertante alors que le Stade Français se complaisait dans une médiocrité insondable. Six essais contre zéro occasion, ça dit tout d’un match sans suspense.
Chaque essai mériterait un chapitre en soi, évidemment, on retiendra quelques images fortes comme celui de la 52e conclu par Lesgourgues après deux passes « chistera » coup sur coup de Lamerat et de Ducuing.
Rien n’a pu arrêter la marche triomphale des Bordelais, non seulement euphoriques ballon en main, mais souverains en touche. En mêlée, ce fut à peine plus disputé avec des hauts et des bas à tour de rôle et deux cartons jaunes liés pour Tabidze et Béthune.

Les pauvres Parisiens ont subi deux biscottes supplémentaires en fin de rencontre (Mavinga puis Koroi) comme pour donner encore et toujours plus de confiance aux Bordelais qui semblaient jouer un match de préparation contre une équipe de Pro D2.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir