• Gilles Bosch (Carcassonne)
    Gilles Bosch (Carcassonne) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Carcassonne peut compter sur Mister Bosch !

Formé à l’Usap, l’ouvreur audois Gilles Bosch a été le bourreau de son ancien club. Huit pénalités suffisent au bonheur de l’USC.

Les victoires arrachées dans la souffrance, sont pour ainsi dire les plus belles. Vendredi soir à Domec, l’USC est vraiment revenu du diable Vauvert. À un quart d’heure du trille final, elle était promise à la défaite (15-22 à la 65e). Dans ce money-time, les hommes de Christian Labit ont trouvé les ressources pour inverser favorablement le résultat. Cette deuxième victoire, elle suffit amplement au bonheur de l’ex flanker international. "C’est une victoire collective. C’est la victoire d’un groupe qui s’est accroché à l’image de Bakary Meïte qui a été dans l’obligation de finir la rencontre au poste de deuxième ligne alors que physiquement, il était à cours de ressource."

"Nach" salue la vertu du collectif. Toutefois dans ce succès, un joueur a tiré son équipe vers le haut, le Catalan de Carcassonne, le meilleur réalisateur du Pro D2 2015, l’ouvreur originaire de Millas : Gilles Bosch. Il a joué un drôle de tour à son club formateur, celui où il a connu la joie d’un titre en minimes en 2005 puis quatre ans après la récompense de son premier match en professionnel. De son pied gauche, Gilles Bosch a bien arrondi les angles.

"Une dette envers mes coéquipiers"

Huit de ses tentatives ont été couronnées de succès. Un 100 % qui ne fait pas pour autant tourner la tête de l’intéressé. "Je reconnais qu’il y a une satisfaction personnelle d’inscrire la totalité des points d’autant qu’au final, nous avons décroché la victoire. En début de partie, je peux dire que j’ai eu une dette envers mes coéquipiers. Je suis fautif sur l’interception de Taumoepeau. Je lui ai offert l’essai sur un tableau. La suite m’a été un peu plus favorable. J’ai réussi mes deux premières tentatives ce qui m’a mis en confiance. Les pénalités que j’ai eues à tenter, elles sont aussi le fruit de l’investissement de mes coéquipiers. En mêlée, ils ont été admirables. Sur le plan défensif, il n’y a pas eu de fausse note. J’ai eu aussi ma part de chance. J’ai bénéficié de l’aide du poteau sur l’avant-dernière pénalité. Nous avons réussi à nous imposer ce qui est l’essentiel. Toutefois, ce succès a tout de même tenu à un fil, l’Usap pouvait aussi bien l’emporter."

À la faveur de cette victoire, Carcassonne revendique un capital de dix unités comme le numéro de Gilles Bosch. Avec ces dix points au classement, les Audois peuvent ainsi préparer le déplacement à Valence-Romans avec une certaine sérénité d’autant l’infirmerie se vide petit à petit. Pour ce match de reprise, Clément le Bouhris, Tale Tuapati, Jone Tuva et le joker Tyler Fisher seront opérationnels.

À l’occasion de ce deuxième déplacement, l’USC compte aussi sur la réussite de son buteur qui après quatre journées, revendique déjà 65 points à son actif. Les Dromois n’ont pas intérêt à se mettre à la faute, la sanction pourrait être terrible.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir