• Les Héraultais de Mohamed Haouas n’ont pas pu se défaire de la défense agenaise.
    Les Héraultais de Mohamed Haouas n’ont pas pu se défaire de la défense agenaise. Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Passage à vide pour Montpellier

Trop tendre, le MHR n’a pas su mettre les ingrédients pour bousculer Agen. Déjouant au fil de la rencontre.

"On a été en dessous de tout." Même si Xavier Garbajosa estime que tout n’est pas à jeter dans cette rencontre, il ne conservera quasiment aucun motif de satisfaction. Pas un instant le MHR n’a été en mesure d’inquiéter Agen. Dominés dès l’entame de match, les visiteurs semblaient contrôler cette physionomie de jeu, en se nourrissant des erreurs agenaises pour jouer en contre. Mais au fil des minutes, c’est le MHR qui commettait les erreurs. Incapable de développer du jeu, ni de casser des plaquages par leur traditionnelle puissance. L’envie était dans le camp adverse. "On n’a pas mis d’engagement, si on croit qu’il suffit de faire une passe à Gabriel N’Gandebe, ou Anthony Bouthier, pour qu’ils réalisent un exploit, on se trompe. Chacun à fait son erreur dans son coin. Mais j’assume l’entière responsabilité de cette défaite, c’est moi qui ne les ai pas mis dans les meilleures conditions", poursuit l’entraîneur principal montpelliérain. D’ailleurs, l’arrière Anthony Bouthier peut se mordre les doigts. Si l’unique essai visiteur de la rencontre, d’Yvan Reihlac, part d’une de ses excellentes relances, l’ancien Vannetais a manqué de pragmatisme par la suite. Au retour des vestiaires, il déborde, et s’en va inscrire son second essai en Top 14. Mais en souhaitant contourner le dernier défenseur dans l’en-but, il mord la ligne de ballon mort et prive ses partenaires de l’égalisation. Le match aurait été tout autre. Ensuite, Montpellier est dominé dans tous les fondamentaux. Perdant des ballons en touche, subissant des pénalités en mêlée, chaque erreur amplifiée, par les tribunes agenaises s’exaltant "Ici, ici, c’est Armandie." Les Montpelliérains s’en souviendront.

L’heure du premier bilan

Déjà la fin de ce premier bloc de quatre matchs, et déjà l’heure des premiers comptes. 10 points sur 20 possibles, c’est passable pour l’entraîneur montpelliérain. Une performance à mettre en relief avec l’amputation de 9 internationaux. Mais pour Xavier Garbajosa, leur absence n’est pas une excuse. Expliquant qu’intrinsèquement, le club héraultais conserve un effectif de qualité. Néanmoins, il regrette cette entame de saison et cette défaite d’un point à Castres, ou seul le réalisme manqua aux Héraultais pour créer la première surprise de la saison. Malgré tout, ce qu’il considère comme passable, leur permet de figurer dans les six, quand d’autres prétendants comme les deux derniers champions en titre n’y figurent pas.

Baptiste Barbat
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir