Provence Rugby : « Démaulis »

Publié le

Les Provençaux, à côté de leur sujet, encaissent leur plus lourde défaite.

"Nous n’avons jamais réussi à contrer Béziers sur mauls. Cela nous a coûté des pénalités et des points", résume parfaitement le capitaine aixois Joe Edwards. Dominés sur groupés pénétrants, les visiteurs ont encaissé trois essais derrière cette arme meurtrière. Et ont également perdu un joueur sur carton jaune (Kbaier, 80e). Beaucoup trop pour exister à l’extérieur selon le flanker : "On avait un plan de jeu précis, qui était de garder au maximum la possession du ballon, dans un jeu simple et sans s’exposer en jouant chez eux. Nous n’y sommes jamais arrivés ce soir (vendredi, NDLR)." La faute à un jeu au pied de dégagement et d’occupation, pourtant présent sur l’entame, mais inexistant par la suite.

Sans inspiration et réelle organisation offensive, les visiteurs, également maladroits, n’ont jamais trouvé de solution pour exploiter à leur avantage leur supériorité numérique. Se contentant de taper sans cesse dans un mur à cause d’un rugby monocorde à une passe, sans vitesse, ni déplacement ou profondeur. Tout en s’exposant : "Nous avons beaucoup trop joué dans nos cinquante mètres en se mettant sous pression et du coup nous avons fait tomber beaucoup de ballons, parfois seuls." Aix-en-Provence, battu dans son antre par Grenoble le week-end dernier, connaît un nouveau coup d’arrêt.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Julien Louis
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?