Publié le / Modifié le
Rugby à XIII

Un billet pour Toronto

Samedi après-midi, en dominant copieusement york à domicile, le Toulouse olympique rejoint le dernier carré et affrontera toronto au prochain tour.

Toulouse a obtenu aux dépens de York son billet pour la demi-finale. Dimanche, l’équipe du président Sarrazain sera à Toronto. Dans l’enceinte du Lamport Stadium, elle espérera enchaîner une neuvième victoire, synonyme de finale (programmée le 5 ou 6 octobre). Pour obtenir sa place dans le dernier carré, autant affirmer d’emblée que les Toulousains n’ont pas vraiment eu des sueurs froides.

Dans la fournaise blagnacaise, York n’a vraiment pas pesé lourd. à la décharge de la formation du Yorkshire, la montée du mercure a sérieusement fragilisé les organismes britanniques. Un élément qu’a évoqué mais nuancé le coach James Ford : "La chaleur a vraiment handicapé mes joueurs. Mais ce n’est pas une excuse. Cet après-midi, Toulouse a pratiqué un jeu frisant la perfection. Nous n’avons pas pu suivre le rythme. Les Haut-Garonnais étaient imbattables. Nous avons pris une leçon de rugby. J’espère que mes joueurs rebondiront après cette large défaite."

Kheirallah au sommet de son art

Il est vrai que les Toulousains étaient euphoriques et ont marché sur l’eau, à l’image de la ligne d’attaque et d’un Mark Kheirallah au sommet de son art qui, par ses arabesques, a vraiment donné le tournis aux défenseurs anglais. à la pause, avec un score flatteur (22-6), le TO avait en partie composté son billet pour le tour suivant. Quarante minutes plus tard, l’addition fut salée (44-6). Et c’est sous une pluie d’applaudissement que les Toulousains sont retournés aux vestiaires.

à l’issue de cette nouvelle victoire, le manager Sylvain Houlès exprimait une satisfaction bien légitime : "C’est notre troisième victoire de la saison face à York. Autant les deux premières avaient été difficiles, autant celle-là fut maîtrisée. Nous avons parfaitement étudié le jeu de York. Nous savions que cette équipe se concentre essentiellement sur le petit périmètre et nous avons donc choisi de déplacer le jeu sur les extérieurs, d’attaquer la ligne. Avec la chaleur, la défense anglaise a été très vite éprouvée. Dès que nous avons fait le break, notre adversaire a douté. Nous voilà en demi-finale et place maintenant à Toronto. "

Jeudi, la délégation toulousaine quittera la Ville rose, effectuera un stop à Londres et rejoindra Toronto vendredi où, pendant deux jours, elle préparera cette rencontre capitale. Si les statistiques plaident pour une victoire canadienne, Toulouse a la ferme intention de créer la surprise face à une formation qu’elle dominée (46-16) le 6 mars au stade Ernest-Wallon…

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir