• Privé du capitanat, Yohann Artru est apparu très en jambes contre Oyonnax, faisant constamment avancer son équipe.
    Privé du capitanat, Yohann Artru est apparu très en jambes contre Oyonnax, faisant constamment avancer son équipe. Photo Bernard / Photo Bernard / Photo Bernard
Publié le / Modifié le
Pro D2

Le BO enfin lancé ?

Une victoire face à un candidat à la remontée et un premier bonus offensif dans la poche. Biarritz a fait son meilleur match depuis le début de la saison. De bon augure pour la suite...

On ne va pas se le cacher, Biarritz avait la pression avant cette réception d’Oyonnax. Le début de saison mi-figue mi-raisin ne leur laissait pas de marge de manœuvre. Une défaite à la maison face à un concurrent au top 6, pour terminer ce bloc, aurait laissé le BO dans le fin fond du classement et c’est avec une belle migraine que les Biarrots seraient partis en vacances. Heureusement, c’est avec un beau sourire que les Rouge et Blanc commencent cette semaine de repos. Parce que ce n’est pas tous les jours qu’on passe trente points et quatre essais à Oyonnax. Les mauvaises langues diront que, déjà l’an dernier, le BO avait fait tomber l’USO avec un score bien plus lourd (51-14). Mais l’équipe B envoyée alors par Oyonnax n’avait rien à voir avec l’armada qui s’est présentée dimanche sur la pelouse d’Aguiléra. Face à un effectif qui luttera pour l’accession en Top 14, le BO a plus que rivalisé. Le voilà, le premier enseignement. On n’évoquera pas un « match référence », parce que les joueurs de Nicolas Nadau ont montré quelques signes de fébrilité en première mi-temps. Mais cette victoire, il la fallait. « On voit que, quand on met les bons ingrédients, on réalise des choses très intéressantes », soulignait James Hart. Dès lors, le BO est-il enfin lancé ? « Si vous prenez tous les matchs, il y a toujours eu du positif, rappelait le demi de mêlée. On monte en puissance et c’est ce qui fait vraiment plaisir. »

Artru, de capitaine à « match winner »

Désormais, Biarritz doit poursuivre son chemin dans la quête aux automatismes. Une collecte à laquelle n’aura pas forcément besoin de participer Yohann Artru. Une nouvelle fois, l’ailier du BO aura été le meilleur joueur sur le terrain. D’une accélération fulgurante, il a permis aux siens de faire le break au retour des vestiaires. Puis, dans le jeu avec ballon, il n’a cessé d’avancer et a forcément pesé sur l’issue de la rencontre. Un match pendant lequel il avait été délaissé du brassard de capitaine, remis à Adam Knight. Pourquoi, au juste ? Nicolas Nadau l’explique : « Aujourd’hui, nous avons des leaders qui sont capables de se positionner sur ce poste. Vouloir arrêter un capitaine dans un groupe, c’est donner des responsabilités à une seule personne. Ce n’est pas ce qu’on cherche. Concernant Yohann, après une première sortie moyenne, son dernier match était mieux. Celui-ci est bien. Il est en progression, à l’image de l’équipe. » Donc potentiellement, lancé pour de bon. Lui aussi.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir