• Les Charentais, dans le sillage du troisième ligne Sébastien Laulhé, réalisent un début de saison canon qu’il faudra confirmer à domicile dimanche contre Biarritz. Photo Icon Sport
    Les Charentais, dans le sillage du troisième ligne Sébastien Laulhé, réalisent un début de saison canon qu’il faudra confirmer à domicile dimanche contre Biarritz. Photo Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Angoulême : Un leader qui a de la gueule

Soyaux-Angoulême Leader invaincu alors qu’il a joué trois de ses quatre premiers matchs à l’extérieur, Soyaux-Angoulême est un leader de Pro D2. Mais ce n’est pas dû au hasard.

Après quatre journées, le SAXV est un solide leader, seul club invaincu après 320 minutes passées sur l’aire de jeu. À son tableau de chasse, Nevers tombé dans son antre du Pré-Fleuri, un résultat nul dans la citadelle Montalbanaise de Sapiac, un court mais précieux succès pour la seule sortie à Chanzy face à Rouen puis un succès à Colomiers pour clôturer un premier bloc majuscule... "Je n’aurais même pas rêvé d’un tel bilan comptable. Avec trois déplacements, c’était inattendu." admet Adrien Buononato le manager angoumoisin.

Que les Charentais se rassurent, l’homme du début de saison et capitaine du SA XV, Anthony Coletta, titularisé à chaque sortie de son équipe, veille à l’humilité de son effectif. "C’est une entame de rêve, mais la saison est encore tellement longue. On le voit chaque année avec des équipes qui démarrent fort avant de marquer le pas. Le charme de ce championnat, c’est qu’il y a des surprises chaque week-end. On a un bloc délicat à négocier. Prenons les matchs les uns après les autres et gardons à l’esprit que l’on n’a encore rien fait."

Un deuxième bloc exigeant

Capitaine courage de cette formation angoumoisine, l’ancien Dacquois réalise, à l’image du collectif, une grosse entame de saison. Selon lui, plusieurs éléments expliquent ce départ canon. "On a fait une très bonne préparation physique avec Pierre Sagot, notre préparateur. On travaille énormément tous ensemble. Le staff répète les séquences de vitesse et le travail de précision. Et puis, je ne cesse de le rappeler, mais on est une équipe de copains. Je joue avec des amis, c’est une chance, un honneur. Les nouveaux se sont bien adaptés, c’est une belle aventure humaine."

Le moins que l’on puisse dire c’est que la cohésion et l’amitié qui règnent en dehors du terrain se traduit sportivement. Cette équipe charentaise fait plaisir à voir par sa faculté à trouver des ressources, à faire front et à respecter un plan de jeu. "Les joueurs ont confiance en ce que l’on propose, et vice versa. Lorsque l’on met un plan de jeu en place, on respecte les consignes. Et, pour le moment, les scénarios de matchs se passent comme nous les avons imaginés", confie Adrien Buononato désireux de mettre l’accent sur le caractère de son équipe. "À Nevers, on s’est payé le luxe à 13 contre 15 de marquer des points. Face à Rouen, pour notre première à Chanzy, les mecs ont su trouver les ressources mentales pour arracher la victoire. C’est dans ces moments clés que s’écrivent les histoires d’un groupe."

Auréolé de son nouveau statut, Soyaux-Angoulême espère confirmer lors du deuxième bloc. Au programme, les réceptions de Biarritz, Grenoble et Aurillac entrecoupées d’un unique déplacement à Perpignan lors de la sixième journée. Pour Anthony Coletta il faut aborder cette série de matchs avec confiance, détermination. "On va déjà se focaliser sur la réception de Biarritz avec l’envie de bien faire devant notre public. On va viser la victoire avant de se projeter plus loin. On travaille beaucoup et on donne tout à chaque match. Nous sommes des compétiteurs et on a envie de toujours bien faire."

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir