Publié le / Modifié le
Fédérale 2

Lévézou-Segala - Balma : Gagner pour confirmer

C’est le propre de chaque début de saison. Nouvel exercice rime avec nouvelles têtes et nouvelles ambitions. Nombreuses sont les équipes qui se jaugent, ne se connaissent pas les unes des autres en fonction de la répartition des poules qui varie chaque saison, et parfois même des équipes qui ne se connaissent pas vraiment elles-mêmes. C’est le cas de Balma. Après avoir frôlé de très près la relégation (à égalité de points avec l’avant-dernier), le club de la banlieue toulousaine se présente « guéri mais convalescent », selon Jean-Guy Pichoustre, manager général. Celui qui est arrivé cet été s’explique : « Le club sort de deux saisons noires puis il y a eu beaucoup de départs à l’intersaison que nous avons dû compenser. Alors on ne sait pas vraiment se situer. » Quant à la saison qui arrive, pas beaucoup plus de certitudes. « Nous ne sommes pas fixés sur nous-mêmes, ajoute-t-il. Alors les objectifs viendront au fil des matchs et des résultats que nous obtiendrons. »

Une situation encore floue

Mais la première vérité émanant du terrain a démontré que Balma serait autre chose qu’un concurrent au maintien. En infligeant un 37-13 à Cahors, avec 5 essais inscrits, le Borc a glané l’unique bonus offensif de la journée. Conclusion : le club est en tête de la poule. « On n’en tire pas encore des conclusions, sourit Jean-Guy Pichoustre. Mais c’est vrai que ce premier match était très agréable. » De là à s’appuyer dessus pour construire le groupe ? « En tous les cas, on sera intraitable sur le contenu, poursuit-il. Que ce soit à domicile à l’extérieur, nous avons des exigences de jeu inflexibles. » De bon augure pour les spectateurs présents à la rencontre.

Du côté des locaux justement, l’heure est à la sérénité. L’échec à seulement deux points de Villefranche-de-Lauragais est fondateur. « C’est quand même une reprise de saison à l’extérieur, qui plus est chez un adversaire qualifié en fin de saison dernière, relève Alexandre de Barros, entraîneur de Lévézou-Ségala. Nous étions très disciplinés, présents dans l’engagement et j’espère que cela nous servira samedi contre Balma, une équipe sur laquelle nous avons assez peu d’informations. » Et d’enchaîner : « Évidemment il y a de l’appréhension, comme nous en avions la semaine dernière avant de nous rendre à Villefranche. Mais il nous tient tellement à cœur de rendre une belle copie devant notre public… La clé sera, je le crois, la maîtrise. C’est ce qui nous a manqué le week-end dernier mais si nous savons en faire preuve, on peut faire un résultat et débloquer notre saison. »

Assez peu marquées par le changement des règles de plaquage, les deux formations se sont vite habituées et ont été extrêmement peu pénalisées jusque-là. Ce sera peut-être là un élément décisif dans ce match de l’inconnue.

Voir les commentaires
Réagir