• Rémi Talès (Mont-de-Marsan)
    Rémi Talès (Mont-de-Marsan) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Mont-de-Marsan-Grenoble : Peur sur "Boni"

Particulièrement indisciplinés, les Montois devront garder leurs nerfs s’ils souhaitent se décoller du fond du classement. Tout sauf évident, sachant que Grenoble n’a toujours pas perdu en déplacement cette saison…

Certes, on pourra aimablement nous rétorquer qu’il est encore trop tôt pour faire crisser les violons de la trouille, après quatre petites journées dans un championnat aussi long que cette Pro D2. Mais le fait est que Mont-de-Marsan, équipe la plus régulière de la division avec cinq qualifications en autant de saisons, sera logiquement sous pression avec cette réception de Grenoble qui se profile. Parce que les Alpins, forts de deux succès en autant de rencontres à l’extérieur, semblent avoir trouvé la bonne carburation après un raté à l’entame contre Colomiers. Mais surtout parce que, depuis le début de la saison, les Landais font preuve d’une cruelle fébrilité, qui se traduit par de l’indiscipline. Avec cinq cartons jaunes et un rouge reçus depuis le début de la saison, Mont-de-Marsan incarne d’ailleurs l’équipe la plus indisciplinée de Pro D2, ainsi que David Darricarrère le déplorait avant le dernier déplacement à Vannes. "C’est quelque chose que j’avais pourtant pointé du doigt, dès l’intersaison, en prenant l’exemple de Bayonne l’an dernier… Que ce soit au niveau du jeu, où tu peux vraiment poser tes bases avec 15 joueurs, mais aussi au niveau de l’image, c’est hyper important de se montrer discipliné." Qui plus est lorsqu’en face, les adversaires peuvent se présenter avec des buteurs aussi fiables que Gaëtan Germain ou Enzo Selponi, maîtres artisans de leurs deux succès hors de leurs bases…

Danger identifié

Car les Grenoblois, n’en doutez pas, espéreront légitimement imiter leurs espoirs, déjà vainqueurs la semaine dernière dans les Landes (23-20). Et appuyer sur le manque de confiance patent des Landais depuis le début de la saison, qui aborderont cette rencontre sous une forte pression, susceptible de les faire déjouer. Un écueil évidemment identifié par les Montois, que Darricarrère espère évidemment voir gommer le plus vite possible. "Ce sont des comportements individuels qu’il faut gommer, par un état d’esprit qui se travaille tous les jours. Les attitudes positives doivent devenir un réflexe sur le terrain. Si on y parvient, notre image va changer, notre jeu va changer, et on va être plus performants." Le seront-ils dès ce week-end ? S’ils souhaitent s’extirper d’une avant-dernière place pour le moins infamante et offrir un bon accueil à leur joker médical argentin Juan Cappiello, les Montois n’auront pas vraiment le choix…

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir