Publié le / Modifié le
Fédérale 2

Saint-Médardais resteront vigilants

Les Poudriers de Saint-Médard-en-Jalles ont l’occasion de recevoir à deux reprises pour leur retour en Fédérale 2. Une aubaine que les anciens pensionnaires de Fédérale 1 ne voudront pas laisser alors que les Saint-Paulois viendront avec l’intention de ramener un bonus défensif en Gironde. Plutôt en place malgré des remous à l’intersaison, le SMRC a joué la « carte jeune » avec un recrutement basé sur des espoirs et des bonnes pioches comme Bazekou Diaby. Le jeune pilier venu de Brive a éclaboussé la partie face au promu gujanais en signant trois essais et en poussant des accélérations à faire pâlir les arrières les plus rapides de son équipe.

Avec une moyenne d’âge qui baisse à vue d’œil, les Girondins veulent aussi tirer un trait sur les dernières saisons galères en Fédérale 1. « C’est vrai qu’au niveau supérieur, les contraintes sont importantes tant au niveau financier que sportif. Il existe une grosse différence entre les deux échelons et, pour ma part, nous avons toute notre place en Fédérale 2. Face à Gujan-Mestras, on a assisté à une belle partie de rugby et notre expérience nous a servi pour faire le break », constate Jacques Marquehosse, président du SMRC.

Des groupes rajeunis

Avec un groupe qui a beaucoup changé et qui s’est renforcé notamment devant, les Landais vont sortir deux fois d’affilée, un calendrier qui ne perturbe pas Christian Pé, président de Saint-Paul-lès-Dax. « Sortir deux fois nous enlève en fait de la pression je trouve, car nous avons un groupe qui a changé et ses déplacements vont nous permettre de consolider notre jeu et l’état d’esprit pour mieux se connaître avant de jouer devant notre public contre le Boucau-Tarnos. »

Pour son déplacement chez les Poudriers, Saint-Paul-lès-Dax devraient enregistrer des renforts importants devant avec Mathieu Troussier. Derrière, Goran Trentini est toujours en salle d’attente mais il sera bientôt valide pour épauler les trois-quarts. Côté Saint Médard-en-Jalles, l’heure est à la vigilance. « La réception de Saint Paul doit nous permettre de confirmer notre bon départ face aux Gujanais. Il faudra bien sûr se méfier de leur expérience à ce niveau depuis plusieurs saisons. Sinon cette poule très girondine est parfaite pour nous car il y aura de nombreux challenges sportifs à relever avec à la clé de bons derbys », apprécie Jacques Marquehosse.

Dans l’obligation de rajeunir son groupe, le club landais a su profiter du retour au bercail d’espoirs partis s’aguerrir, à Dax, à Anglet et à Tyrosse. Dixième de leur subdivision l’an dernier, les Saint-Paulois veulent grandir avec du sang neuf et s’éviter des déconvenues à domicile comme face à Hagetmau l’an dernier. « Pour encadrer la jeunesse, le club a conservé une ossature d’anciens au niveau du pack. D’ici deux ans, le groupe sera totalement différent et on prépare une nouvelle génération », précise Christian Pé.

Pierre-Jean Gonzalez
Voir les commentaires
Réagir