Publié le / Modifié le
Fédérale 2

Le Gers en ébullition !

C’est un sacré derby qui se déroulera dans le Gers ce week-end. D’ailleurs la Save n’attend que ça depuis déjà plusieurs jours. Ce lundi matin, sur le marché de Samatan, les amoureux des deux clubs y allaient chacun de leurs pronostics. Qui de Lombez-Samatan ou de l’Isle-Jourdain tirera son épingle du jeu ce dimanche ? Pour Christophe Sottil, patron de l’équipe lisloise, la pression "est sur les épaules de Lombez-Samatan". Forcément, les hommes de Patrick Miquel, têtes d’affiche de cette poule 6, invaincus lors des deux premiers matchs, auront un peu plus d’appréhension en entrant dans le tunnel avant la rencontre. Mais, dans un camp comme dans l’autre, on sait que ce rendez-vous se jouera sur des détails.

Les joueurs de l’USL, qui ont mal débuté à Nafarroa lors de la première journée en s’inclinant sur le score de 46 à 22, ont, semble-t-il, digéré cet écueil le week-end dernier en s’imposant à domicile face à Morlaàs. "Le premier match nous a fait très mal à la tête, confie Christophe Sottil. Fort heureusement, nous avons su redresser la barre face à Morlaàs. Mes garçons ont montré de belles intentions de jeu et je trouve que cela est encourageant pour la suite."

Méfiance

Ce week-end, donc, les Lislois monteront dans le bus pour ce qui sera le plus court déplacement de leur saison. Trente minutes plus tard, ils reviendront une nouvelle fois sur le stade du LSC, prêts à en découdre : "Lombez-Samatan est en grande forme, s’inquiète Christophe Sottil. Nos futurs adversaires ont réalisé deux gros matchs face à Hagetmau et Lourdes. Ils commencent leur saison sur les chapeaux de roues. Nous devrons nous méfier de cette équipe. Nous n’avons pas vu de vidéo de leur début de saison mais nous savons qu’ils sont très sérieux sur leurs bases et qu’ils pratiquent un rugby très complet. Nous devrons essayer de les contrer du mieux possible."

Patrick Miquel, patron des Samatanais, est lui aussi impatient de voir ses hommes en découdre. Et lui aussi se tient sur ses gardes : "Nos voisins de l’Isle-Jourdain en ont sous la pédale, nous le savons pertinemment. Nous avons bien débuté ce bloc en nous imposant à deux reprises. Un troisième succès serait forcément le bienvenu. L’Isle-Jourdain est une formation très sérieuse, solide sur ses bases et très gaillarde en conquête. Nous savons qu’ils viendront chez nous pour y grappiller quelques points. À nous ne pas les laisser faire !"

Mis à part quelques petites incertitudes des deux côtés, les voyants sont globalement au vert à l’aube de ce premier gros choc de la saison qui attend nos clubs gersois. Ce week-end, le Gers sera en ébullition et la fête promet d’être belle. Reste désormais à savoir qui sera le roi de la Save ?

Mathilde Lacrouts
Voir les commentaires
Réagir