• Jacob Stockdale (Irlandais) contre l'Écosse
    Jacob Stockdale (Irlandais) contre l'Écosse Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Coupe du Monde

Stockdale : « Matsushima est sérieusement pénible »

L’arme fatale du XV du Trèfle, Jacob Stockdale (ailier irlandais) n’a qu’une hâte : en découdre avec celle des Brave Blossoms, Kotaro Matsushima. Mais si ses avants rééditent la même performance que face à l’cosse, la bombe de l’Ulster n’aura pas grand chose à faire...

Qu’avez-vous pensé de la performance de votre pack face à l’Écosse ?

Franchement, je me suis demandé si j’allais toucher la balle un jour. Après l’essai de James Ryan, amené par une percée d’Iain Henderson qui s’est pris pour un trois-quarts, c’est Rory Best qui a marqué le deuxième essai, puis Tadgh Furlong le troisième… Sur mon aile, je commençais à trouver le temps un peu long… Mais bon, on ne va pas leur en vouloir, quand vos avants dominent la partie comme cela, tout devient plus facile puisque l’on joue constamment dans l’avancée.

Iain Henderson s’est-il mis en tête de devenir ailier ?

Je n’espère pas ! Je n’aimerais pas le croiser sur l’aile, il me terroriserait ! Mais c’est vrai que nous avons quelques bons athlètes dans notre pack…

Pour votre part, vous aviez pour mission de surveiller de près Tommy Seymour et Stuart Hogg…

Exactement. Vous savez comment on les appelle chez nous ? Les "cent pour centistes". Ces mecs-là sont toujours à fond, donc tu ne peux pas te permettre d’être à 99 %. En tout cas, on leur a rendu la monnaie de leur pièce. Nous sommes parvenus à lire leurs attaques et c’est une bonne chose.

Certains ont critiqué le fait que le jeu de l’Irlande était réducteur…

On entend de tout vous savez. Et on voit de tout, aussi. Si un jour vous défendez mal, on dit de vous que vous êtes nul en défense. Si le lendemain vous attaquez mal, alors on dit que vous n’êtes pas réaliste. Cela fait partie du sport. Mais vous savez quoi ? J’aime les critiques. À chaque fois que je me fais allumer dans la presse, je me fais un malin plaisir à montrer à ces gens qu’ils ont tort. Cela fait partie de ma façon d’être.

Avez-vous hâte d’affronter le pays hôte ?

Oui, car j’avais affronté le Japon il y a deux ans et j’adore le rugby qu’ils pratiquent. Ils mettent beaucoup de tempo, et ont surtout d’excellents trois-quarts. Je prends donc ce match comme un vrai challenge. Ils jouent peut-être vite, mais nous savons jouer vite aussi…

Avez-vous regardé leur match contre la Russie ?

Oui, j’ai trouvé que les Japonais avaient fait le nécessaire pour tenir les Russes hors de portée même si je dois reconnaître que ces derniers les ont vraiment challengés.

Ce week-end, vous allez certainement affronter Kotaro Matsushima, l’ailier japonais qui a inscrit un triplé lors du match d’ouverture…

Oh, je le connais bien. Quand je l’ai affronté il y a deux ans, je ne disputais que mon deuxième test-match. Il est sérieusement pénible. Il a un gaz incroyable, il n’a pas l’air massif mais je vous assure qu’il est très fort, physiquement. J’ai vu ses essais, et il a même manqué d’un peu de chance pour en marquer un quatrième. En tant qu’ailier, il ne pouvait pas rêver d’un meilleur début de Coupe du monde. Je vais le surveiller de près. Tout au long de la semaine, j’ai regardé des vidéos de lui pour trouver la meilleure façon de défendre sur lui. Propos recueillis par S. V.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir