Publié le / Modifié le
Top 14

Terre d’exploit

Ce match à Castres est plus important qu’il n’y paraît pour les Agenais. C’est à Pierre-Fabre qu’ils avaient lancé leur saison l’an dernier.

Rendez-vous en terrain connu. Ainsi pourrions-nous définir l’état d’esprit des Lot-et-Garonnais juste avant de retrouver le Tarn. Plusieurs d’entre eux étaient de la partie le 1er décembre dernier, à l’heure où le SUA s’était imposé chez le champion de France en titre. Par la même occasion, l’essai d’Andrès Zafra avait permis à ses coéquipiers de lancer leur saison.

Cette année, le contexte est différent. Le CO est en difficulté en ce début de saison et ne s’est pas encore calqué sur le style de jeu mis en place par Mauricio Reggiardo. Côté Agen, la dernière rencontre maîtrisée de bout en bout contre Montpellier a eu le don de rassurer le groupe. Mais attention, la prudence est de rigueur comme l’explique Raphaël Lagarde : "C’est toujours plaisant de travailler après une victoire, mais nous gardons les pieds sur terre, il faut enchaîner sur un bon second bloc." Et cela passera par un résultat à Castres.

Bayonne dans la foulée

Du côté du staff, on a bien conscience que les Castrais, qui ont perdu leur capitaine Mathieu Babillot, ne sont pas au top de leur forme. Pour autant, c’est l’humilité qui prime cette semaine du côté d’Armandie. Bien que satisfait du plan de jeu qui prend forme petit à petit, Christophe Laussucq sait qu’il existe encore "une grosse marge de progression".

Mais les coéquipiers de Marc Barthomeuf savent qu’ils peuvent compter sur leur touche très performante ainsi que sur une mêlée en progression. Surtout, le dernier match a permis aux trois-quarts de se rassurer et de proposer du beau jeu. "Les joueurs ont fait preuve d’un état d’esprit exemplaire en allant chercher ce dernier essai en fin de match qui ne servait à rien niveau comptable", affirmait le manager au sortir du match contre Montpellier.

Et c’est sur cette note que nous avions laissé le SUA il y a deux semaines. Cette fois-ci, c’est à l’extérieur qu’il devra confirmer. Et même si Mauricio Reggiardo et Stéphane Prosper sont désormais de l’autre côté, on connaît la recette du côté d’Armandie, et surtout d’Andrès Zafra, pour tenter un nouvel exploit.

Mathieu Vich
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir