Setiano : « On veut être l'élève modèle »

  • Guilhem Guirado et Emerick Setiano (France)
    Guilhem Guirado et Emerick Setiano (France) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Le pilier droit de Toulon Emerick Setiano, non retenu face à l'Argentine, va entrer en piste la semaine prochaine. Il espère que la mêlée française va retrouver de la stabilité pour éviter d'être pénalisée.

Avec autant de temps entre vos deux premiers matchs, comment se passe la préparation de la deuxième rencontre contre les États-Unis ?

Emerick Setiano : Nous avons eu droit à quelques vidéos. Pendant trois jours, nous avons revu le match face à l’Argentine pour voir ce qu’on avait fait de bien et surtout ce qu’on avait fait de mal, pour corriger ces erreurs avant les États-Unis. Les Américains ont regardé le match, c’est sûr, et vont essayer de nous prendre sur ces erreurs-là. On va essayer au maximum d’être prêt. Je n’en doute pas mais on verra bien. C’est une très belle équipe des États-Unis, comme on l’a vu hier contre l’Angleterre. Elle a souffert mais sur les contacts, en défense, dans le jeu courant, elle a été très bonne. »

Que savez-vous de cette équipe des États-Unis ?

Nous avons aussi vu des vidéos. Derrière, ils sont très rapides. Leur troisième ligne est très rapide aussi. On va essayer de les stopper grâce à notre défense. On a vu quelques points à travailler contre eux et on espère les prendre là-dessus.

Le staff technique vous a déjà communiqué l'équipe qui va jouer. Est-ce un confort pour vous ?

Je parle pour moi, mais je préfère ça : je préfère me préparer en sachant si je joue ou pas. Je préfère être prêt soit à jouer, soit à servir l’équipe. La composition, je préfère l’avoir avant.

La mêlée a été en difficulté face à l'Argentine, avez-vous travaillé ce secteur-là en particulier ?

Je ne vais pas dire qu’on a insisté là-dessus, mais on s’est mis en garde entre nous. Ça ne doit pas se reproduire une deuxième fois. Nous sommes tous concernés. Nous l'étions avant mais, même si on n’avait pas sous-estimé cette équipe, je pense pas qu’on n’avait pas vu l’Argentine aussi forte. Ce n’était pas le match qu’on attendait en mêlée.

Peut-on aussi expliquer ces difficultés par les nouvelles règles ?

Ces nouvelles règles ne sont pas une excuse. Nous avons travaillé avec cette règle-là. Les Argentins les ont respectées. Nous avons pris des pénalités contre nous au moment où c’était dur. Je pense que nous avons trop bien respecté ces nouvelles règles. C’est souvent ça… On veut être l’élève modèle et voilà…

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir