Chirac, le président qui tatait de l’ovale

  • Jacques Chirac savait donner de sa personne. On le voit ici donner le coup d’envoi d’un match à Bort-les-Orgues en 1985. Jacques Chirac savait donner de sa personne. On le voit ici donner le coup d’envoi d’un match à Bort-les-Orgues en 1985.
    Jacques Chirac savait donner de sa personne. On le voit ici donner le coup d’envoi d’un match à Bort-les-Orgues en 1985. André Charles
Publié le

Jacques Chirac est décédé jeudi dernier. Il n’était pas un énorme connaisseur du jeu mais il a souvent côtoyé le monde du rugby via la Corrèze évidemment. Retour sur une bête politique qui raffolait du contact avec ceux qui chaussaient les crampons.

Il ne faut pas aller trop loin dans les hommages. Jacques Chirac n’était pas vraiment un mordu de sports, il n’en avait jamais fait et s’en vantait. Il n’était pas un énorme connaisseur non plus, même si bien sûr, il savait rebondir à l’occasion des grands moments. La Coupe du monde de foot en 1998, les jeux Olympiques d’Atlanta qui le faisaient veiller pendant la moitié de la nuit (son appel à...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?