• Bien en place défensivement, les Audois ont assuré l’essentiel.
    Bien en place défensivement, les Audois ont assuré l’essentiel. Ja. P. / Ja. P.
Publié le / Modifié le
Pro D2

Compteur débloqué pour Carcassonne

En quête d’une victoire à l’extérieur depuis près d’un an, les Audois l’ont obtenu chez la lanterne rouge. Mais le retour des Damiers en fin de rencontre les a mis sous tension.

Christian Labit, le manager carcassonnais, savait qu’en se déplaçant dans la Drôme, il avait l’opportunité de rentrer à la maison avec les quatre points de la victoire. Son équipe ayant des difficultés à s’exporter, Valence-Romans (VRDR), lanterne rouge du championnat, était l’équipe à battre. Il attendait donc la mobilisation de son collectif pour atteindre l’objectif et l’avait annoncé : "Restons dans la philosophie de se déplacer pour ramener des points, c’est ça qui fera la différence. Ayons toujours la volonté et l’enthousiasme d’aller gagner à l’extérieur, de prendre des points pour rester ambitieux et dans le haut du classement."

Après les analyses vidéos, il était au fait des caractéristiques de jeu des Damiers et conscient que les promus n’étaient pas passés loin de l’emporter à plusieurs reprises : "Cette équipe du VRDR aime le jeu et le ballon et partir loin dans son camp. Elle est même surprenante parce que elle joue bien dans ce profil-là. Sur leurs dernières sortie à Béziers et Rouen, ils auraient mérité autre chose qu’un seul point de bonus défensif."

Stratégie payante

Christian Labit avait donc bien préparé son groupe à contenir les courses et relances des Damiers. Ainsi, une défense agressive et une occupation du terrain adverse avec des ballons portés ont privé les Drômois de leurs courses. Recevant bien trop souvent des ballons sans être lancés, ils n’ont pas pu mettre efficacement leur jeu en place. L’objectif a été atteint mais le manager émettait cependant des réserves sur la facilité de cette victoire : "La victoire a failli ne pas être logique, au vu de la physionomie de la fin de match. On ne va pas s’enflammer. Il va falloir savoir rester humble. Nous avions le sentiment que l’on pouvait venir gagner ici mais entre le dire et le faire, ce n’est pas la même chose. Nous avons bien bossé pour les perturber. Malgré tout, les Drômois sont revenus au score, un peu trop facilement avec des fautes bêtes et inutiles de notre part qui les remettent dans le match." La sortie de Tuapati (55e) pour plaquage dangereux a en effet permis aux Damiers d’inscrire deux essais transformés mais l’USC a bien résisté. Depuis plus d’un an, Carcassonne attendait un succès à l’extérieur, et c’est chose faite !

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir