• Yoann Huget à la descente du bus
    Yoann Huget à la descente du bus Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
XV de France

XV de France : 100 % de réussite à la Fan zone de Kumamoto

Il était un peu plus de 14h00 (7h00 du matin en France) quand un groupe de joueurs du XV de France s'est avancé dans la « fan zone » de Kumamoto pour venir à la rencontre du public japonais. Malgré la pluie, les sourires étaient au rendez-vous.

Dimanche 29 septembre. Au pied du nouveau cœur de la ville, le Sakura Machi, un centre commercial ultramoderne sur plusieurs étages avec ses terrasses arborées, la "Fan Zone" de Kumamoto et une centaine d'habitants de la ville ont accueilli quelques joueurs de l'équipe de France. La veille sur cette même place, ils étaient plusieurs centaines à avoir suivi la victoire de leur équipe nationale sur l'Irlande. Les Bleus sont arrivés avec une petite dizaine de minutes de retard sur l'horaire prévu mais ont été largement applaudis. Malgré la pluie, les sourires des Japonais se sont affichés en taille XXL et les cris de joie des enfants se sont fait entendre. Parmi les Bleus, étaient présents : Guilhem Guirado, Pierre-Louis Barassi, Demba Bamba, Gregory Alldritt, Yoann Huget, Maxime Médard, Romain Ntamack, Charles Ollivon et Emerick Sétiano et Cyrille Baille. Après une très rapide présentation sur le podium de chacun des joueurs présents, les Bleus se sont prêtés à différents ateliers avec les enfants présents. Maxime Médard a passé un long moment à essayer de faire rentrer un ballon de rugby dans une cible située à quelques mètres. En vain. L'arrière du Stade toulousain, toujours très joueur, s'est même agacé de ne pas réussir. Un sentiment exacerbé quand Guilhem Guirado a réussi dès son deuxième essai. Le capitaine n'a pas « chambré », un petit coup d’œil coquin a suffi... Guirado en a profité pour revenir sur le forfait de Demba Bamba, victime d’une blessure à la cuisse droite. « C’est un déchirement de plus après Wesley (Fofana, qui est rentré en France il y a une semaine, NDLR). C’est toujours difficile pour le groupe car ça fait trois mois qu’on travaille tous ensemble. Le groupe est meurtri, a dit Guilhem Guirado. Mais on est conscient que ça peut à arriver à tout moment à n’importe lequel d’entre nous. »

Un peu plus tard l'atelier le plus prisé a évidemment été celui des « Lifts ». Les piliers Cyril Baille et Emerick Sétiano ont passé un long moment à porter les enfants de Kumamoto pour jouer quelques touches, avec au lancer Guilhem Guirado. Quelques adultes ont également essayé l'exercice, provoquant dans la gent féminine quelques cris d'effroi une fois en l'air. Et puis, avant de repartir vers l'hôtel, Maxime Médard et Yoann Huget, jamais avares de quelques facéties, ont proposé à certains journalistes français présents de sauter, eux aussi, en touche. Avec une franche réussite. 100 % des ballons gagnés. 

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir