• Les Basques, en rouge, qui réalisent un bon début de parcours, ici lors de leur succès contre Pamiers, veulent pousuivre sur leur lancée mais gare aux Bigourdans sont en quête de points et dont le classement ne reflète pas ce qu’ils montrent sur le terrain. Photo Sébastien Batteux
    Les Basques, en rouge, qui réalisent un bon début de parcours, ici lors de leur succès contre Pamiers, veulent pousuivre sur leur lancée mais gare aux Bigourdans sont en quête de points et dont le classement ne reflète pas ce qu’ils montrent sur le terrain. Photo Sébastien Batteux
Publié le / Modifié le
Fédérale 1

Mauléon : Tirer son épingle du jeu !

Mauléon, plus petit budget de cette Fédérale 1, réalise un début de parcours très concluant pour son retour dans l’antichambre du rugby professionnel. En trois matchs, les Basques se sont imposés à deux reprises, dont un succès hors de leurs bases à Pamiers lors de la dernière journée qui a fait beaucoup de bien aux hommes d’Arnaud Héguy.

Le jeune coach, qui s’est rapproché de sa région natale à l’issue de sa carrière professionnelle, est heureux du début de course de ses joueurs : "Je suis content de m’être engagé dans un club comme celui de Mauléon qui véhicule de belles valeurs et qui possède une identité forte. Ce club redécouvre la Fédérale 1 avec ses moyens, en faisant confiance à ses jeunes. Comptablement, les voyants sont au vert. J’ai pour coutume de dire que ce qui est pris n’est plus à prendre."

Se remettre dans le sens de la marche

Ce week-end, à domicile, les hommes d’Arnaud Héguy devront poursuivre sur leur lancée en engrangeant des points face à une équipe de Lannemezan qui court toujours après un premier succès dans cette Fédérale 1. "Attention, Lannemezan a certes perdu trois matchs, se méfie Arnaud Héguy, mais il faut bien se rendre compte que le Cal a eu un calendrier particulièrement compliqué. Nous allons aborder cette rencontre avec une grande humilité et beaucoup de sérieux. Lannemezan est une équipe solide. Nous savons qu’elle va nous proposer un gros défi physique. Il faudra déplacer le ballon au maximum si nous voulons nous imposer".

Lannemezan, qui a trébuché à Saint-Sulpice-sur-Lèze en ouverture du championnat (33-8), s’est ensuite incliné lors de l’accueil de Blagnac (16-26). Lors de la dernière journée, à Fleurance, les Pyrénéens sont passés tout près du très bon coup en ne s’inclinant que d’un tout petit point (16-15). "Sur ce match à Fleurance, on peut nourrir des regrets, confie Christophe Dulong. Nous avons maîtrisé 80 % de la rencontre pour finalement nous incliner d’un point, regrette le coentraîneur. Comptablement, c’est difficile en ce début de saison. En revanche, on ne peut pas dire que mes hommes aient fait des contre-performances. Le groupe vit bien. Maintenant, nous sommes convaincus qu’un succès nous remettrait dans le sens de la marche." Les Pyrénéens iront-ils le chercher à Mauléon ? Et pourquoi pas ? " Mauléon, c’est du lourd, s’inquiète Christophe Dulong. Ils ne sont pas là par hasard. Nous devrons faire bonne figure chez eux car le bloc qui débute n’est pas simple non plus pour nous." Le rendez-vous du week-end devrait être palpitant. Reste à savoir désormais qui tirera son épingle du jeu ?

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir