• Adrien Pelissie of Bordeaux during the Top 14 match between Toulouse and Bordeaux Begles at Stade Ernest Wallon on November 3, 2018 in Toulouse, France. (Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport)
    Adrien Pelissie of Bordeaux during the Top 14 match between Toulouse and Bordeaux Begles at Stade Ernest Wallon on November 3, 2018 in Toulouse, France. (Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Transferts

Pélissié vers Clermont, le marché est lancé

Clermont devrait enregistrer la venue de l’international de l’UBB Adrien Pélissié l’été prochain. Quentin Lespiaucq et Peato Mauvaka sont aussi suivis par Clermont, mais pas seulement.

Au regard des nombreuses fins de contrat de joueurs au poste, le marché des talonneurs s’annonçait mouvementé. Les tractations se sont progressivement intensifiées depuis plusieurs semaines et les premières mutations se profilent à l’horizon. Avec ses trois spécialistes engagés jusqu’en juin 2020 (John Ulugia, Mike Tadjer et Yohan Beheregaray), l’ASMCA est, en toute logique, particulièrement actif et réactif sur le sujet. Selon nos informations, le club auvergnat aurait transmis une proposition de contrat à l’international Adrien Pélissié (29 ans, 7 sélections). L’intérêt entre les deux parties serait réciproque. Le Bordelo-Béglais devrait donc, selon toute vraisemblance, prendre la direction de Clermont à l’intersaison, après trois saisons en Gironde.

Des prolongations d’actualité

Qui seront ses associés au numéro 2 ? Si rien n’est encore acté concernant l’avenir de Mike Tadjer et Yohan Beheregaray, le club étudie des pistes extérieures. Le profil du Palois Quentin Lespiaucq-Brettes (24 ans) plaît aux recruteurs auvergnats et, comme déjà évoqué dans ces colonnes, celui de Peato Mauvaka (22 ans, 1 sélection) ne laisse pas non plus insensible. Sans surprise, ces deux joueurs prometteurs bénéficient d’une belle cote et détiennent les clés du marché. En clair, ils auront l’embarras du choix au moment de décider de leur avenir.

Leurs clubs respectifs, déjà, sont déterminés à les conserver et les négociations pour une prolongation, entamées au printemps dans les deux cas, sont toujours ouvertes. Mais plusieurs autres écuries sont à l’affût : Clermont, donc, mais aussi Lyon, où l’incontournable Mickaël Ivaldi pourrait se voir ajouter de la concurrence, Bordeaux-Bègles, où Clément Maynadier arrive au terme de son engagement et Adrien Pélissié est en instance de départ, ou encore le Stade français, désireux de frapper fort pour se relancer… Le CO (avec Marc-Antoine Rallier et Jody Jenneker en fin d’engagement) comme le RCT (Anthony Etrillard et Bastien Soury) sont aussi concernés par le jeu de chaises musicales qui vient de débuter.

Vincent Bissonnet et Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir