• Face à Rouen, Jérôme Porical voudra prouver à ses entraîneurs que ces derniers peuvent toujours compter sur lui. Photo Icon Sport
    Face à Rouen, Jérôme Porical voudra prouver à ses entraîneurs que ces derniers peuvent toujours compter sur lui. Photo Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Béziers et son piège de "cristal"

Quatrièmes, les Héraultais veulent réaliser la passe de cinq face à Rouen, vendredi au stade Raoul Barrière. Mais n’affichent aucun excès de confiance.

Une équipe avertie en vaut deux. Encore plus lorsqu’elle a par le passé, connu des désillusions face à Biarritz (l’année dernière) ou à Narbonne (deux ans plus tôt), en péchant par manque d’humilié dans son antre, face à un adversaire présumé plus faible. Alors cette semaine, avant la venue du promu normand (13e), le staff a d’emblée mis ses troupes en garde. L’arrière Jérôme Porical confirme : "Le discours des coachs a été axé sur cette capacité à apporter de la maturité collective sur ce type de rencontres. On s’attend à une opposition avec le score en notre faveur mais il ne faut pas non plus tomber dans le piège du match qu’on pense facile."

En résumé, Béziers, insubmersible face aux gros bras du championnat à domicile, passera un test révélateur ou non, de son évolution. Sébastien Logerot, coach des trois-quarts, développe : " On veut montrer que nous avons mûri sur ce type de matchs, qui peuvent devenir des pièges et que nous maîtrisions doute mal avant. Il faut le prendre avec le maximum de sérieux et d’humilité. En restant ultra collectif, c’est le mot d’ordre !"

Eviter donc tout forme d’individualisme. Un défi pour les Rouge et Bleu qui dépassent parfois leur rôle et sortent des plans de jeu. Une donnée qui pourrait être exacerbée ce soir, avec le large turnover effectué (dix changements dans le XV) par David Aucagne et ses adjoints. Porical poursuit : "Il ne faudra pas vouloir jouer sa carte individuelle. L’équipe doit rester sur la dynamique actuelle, sur ses dernières prestations collectives."

Réussir l’entame

Un équilibre à confirmer pour réussir la passe de cinq et s’installer dans les hauteurs du classement. Logerot : "Si ça ne se passe pas très bien, nous aurons finalement gâché un peu tout le bon travail que nous avons réalisé depuis le début de saison." La clé du succès ? Maîtriser son entame de match et le premier acte (à l’inverse de jeudi dernier contre Oyonnax) pour contrôler la rencontre. Avant pourquoi pas, de penser ensuite à décrocher un succès bonifié… L’arrière conclut : "Il faut d’entrée montrer aux Rouennais qu’ils ne pourront pas avoir d’espoir lors de ce déplacement. On pourra peut-être alors se mettre dans des circonstances de bonus offensif. Mais moi, je préfère rester mesuré sur ça et viser la victoire avant de parler de bonus."

Julien Louis
Voir les commentaires
Réagir