• Leone Nakarawa
    Leone Nakarawa Ipp / Icon Sport / Ipp / Icon Sport / Ipp / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Coupe du Monde

Nakarawa : « Contre le Pays de Galles, les Bleus devront utiliser le french flair »

Très bon face aux Gallois, le géant du Racing livre quelques idées aux Tricolores, lesquels affronteront probablement les Diables Rouges en quarts.

Aviez-vous quelque chose à prouver face au pays de Galles ?

Nous n’avons jamais baissé les bras dans cette Coupe du monde, même après la défaite contre l’Uruguay (27-30). Aux Fidji, on ne baisse pas les yeux et on savait que la suite serait meilleure. ça s’est confirmé.

Qu’avez-vous à améliorer afin d’être prêts pour le prochain Mondial en France ?

Il faudra probablement améliorer notre discipline, qui nous a coûtés cher, et continuer à prendre soin de nos corps : ce sont eux qui nous permettront d’exister sur le terrain. Beaucoup de garçons vont arrêter (Waqaniburotu, Matavesi…) mais une autre génération arrivera bientôt pour porter les Fidji.

Avant les matchs, vous ne participez pas au Cibi, la danse fidjienne. Pourquoi ?

C’est juste une croyance personnelle. Moi, je crois en Dieu et à mes yeux, il n’y a rien de plus grand. C’est lui que me guide, pas le reste (après vérification, Nakarawa ne fait plus le Cibi, une danse martiale à valeur patriotique, depuis la dernière Coupe du Pacifique. Il estime que sa foi est supérieure à la notion patriotique et prend ici exemple sur les treizistes qui ne dansent pas le Cibi, préférant se regrouper pour chanter des psaumes bibliques, N.D.L.R.).

Quand allez-vous revenir en Top 14 ?

Je ne sais pas encore. Je ne me suis pas reposé depuis juillet et je crois que j’ai vraiment besoin de couper un peu. Je vais donc revenir en famille, aux Fidji, vérifier que tout va bien pour eux, prendre quelques affaires et rentrer.

La France pourrait affronter les Gallois en quarts. Quelle pourrait être la clé pour les battre ?

La France et les Fidji pratiquent le même rugby et c’est ce que les gens veulent voir. Le rugby, c’est courir, crocheter et faire des passes. C’est ce que la France devra faire contre les Gallois, utiliser son french flair. Il ne faudra pas mettre des chandelles et faire des mauls : ce sera ennuyeux et trop prévisible.

Qu’avez-vous pensé des performances de Raka et Vakatawa, dans la ligne d’attaque française ?

J’ai entendu dire qu’ils avaient réalisé tous les deux une superbe performance contre le Tonga. Ce n’est pas étonnant parce qu’à mes yeux, ils sont toujours fidjiens, pas français (rires). Je leur souhaite donc le meilleur : je suis le premier supporter des Bleus, désormais.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir