Publié le / Modifié le
Fédérale 1

Pierre Chadebech : « Oloron a besoin de se laisser du temps »

Pierre Chadebech, entraîneur d'Oloron, revient sur le début de saison de son équipe après un calendrier pas forcèment favorable après deux déplacements et la réception d'Albi.

Votre équipe a remporté un premier succès le week-end dernier. Qu’avez-vous pensé du début de saison de vos hommes ?

L’entame a somme toute été assez logique. Lors du premier bloc de matchs, nous nous sommes déplacés deux fois et avons reçu Albi. Ce n’était pas un calendrier très favorable. Encore moins quand on sait que mon équipe a été renouvelée à 50 % par rapport à la saison dernière. Il faut lui laisser un peu de temps. Nous ne sommes donc pas surpris de ce début de championnat.

Le premier succès enregistré face à Saint-Sulpice-sur-Lèze (24-16) doit tout de même faire du bien au moral ?

Effectivement ! Cette victoire a fait du bien à tout le monde. D’autant plus que nous avons empoché le bonus offensif. C’est toujours ça de pris. L’état d’esprit entrevu sur ce match m’a fait plaisir. Il est le même que celui dont ont fait preuve mes hommes face à Albi. Nous nous sommes bien retrouvés.

Ce week-end, vos joueurs iront défier Blagnac. Comment aborderez-vous ce déplacement ?

Blagnac, c’est un gros morceau et un passage obligé dans cette Fédérale 1. Ce sera un match difficile mais cela nous permettra aussi de nous évaluer. Ce genre de rencontres nous tire forcément vers le haut. Blagnac est une équipe complète, athlétique, qui propose du rythme. Ce sera donc un rendez-vous intéressant.

Comment envisagez-vous la suite du championnat ?

L’objectif de nos prochaines échéances sera d’empocher le maximum de points. Je sais que c’est une formule toute faite, mais nous prendrons les rencontres les unes après les autres, sans tirer de plans sur la comète. Il faudra aussi gagner un maximum de matchs à domicile. Chaque chose en son temps. J’ai confiance en mon équipe et en ses valeurs. J’espère que notre niveau de jeu continuera à évoluer. Pour le reste, nous savons que cette poule sera très serrée. Il y aura à mon sens très peu d’écart entre les places de qualifiables et celles de relégables. J’espère que nous serons du bon côté.

Mathilde Lacrouts
Voir les commentaires
Réagir