Biarritz : première à l’extérieur

Publié le / Mis à jour le

Lors du précédent match à Domicile, Carcassonne est venu chercher sa première victoire à l’extérieur. Le Bo était dans la même situation. Il n’a pas fait le retour au Pays Basque à vide mais avec les 5 points d’une victoire bonifiée !

Aller jouer chez la lanterne rouge du championnat n’est pas synonyme de déplacement facile, surtout face à une équipe qui en est à sa septième défaite. Car on peut légitimement penser que cette équipe va tout faire pour se sortir de l’ornière. C’est ce qu’elle a fait en rentrant au vestiaire avec l’avantage de 16-14 mais elle avait joué avec le vent.

Les coéquipiers de Steve Barry ont ensuite, à leur tour, profité du vent du midi qui soufflait en rafale sur le stade Pompidou. Leur a-t-il donné des ailes ? Toujours est-il qu’ils ont accéléré le jeu, poussé avec leur pack pour concrétiser et remporter une victoire pourtant longue à arriver : "C’était un match rythmé par le vent. En première mi-temps, nous ont a plutôt subi et essayé de jouer les ballons pour pas trop rendre les ballons au pied. À l’inverse en deuxième mi-temps on a plus essayé d’occuper leur camp."

Paradoxalement, en jouant à 14 suite à son expulsion, les Barriots ont été plus performants et se sont resserrés ! Mais comme lors des matchs précédent ce problème récurrent de l’indiscipline aurait pu leur jouer un mauvais tour, tout comme les imprécisions dans les passes.

L’indiscipline en question ?

Leur manager Matthew Clarkin reconnaissait que la victoire avait tardé à arriver car les Damiers les avaient mis en difficulté : "On est content d’avoir pris les 5 points, vu le contexte du match. On a rendu le match plus compliqué avec notre manque de discipline, à l’extérieur ça ne pardonne pas ! L’équipe adverse l’a bien exploitée, ils ont trouvé des touches, mis en place des ballons portés qui nous ont encore plus mis en difficulté".

Le manager avait une explication à cette indiscipline : "On a une telle volonté de bien faire ! On a un système défensif qui demande beaucoup de contest autour des zones de placage. On est à fond la dedans. Par contre, il faudrait que l’on soit plus intelligent dans les interprétations de l’arbitre !" Mais, il était satisfait par l’engagement de ses joueurs qui ont mis beaucoup de cœur à l’ouvrage : "Cela fait partie du positif sur le match, tout le monde qui est entré a eu un impact positif sur le match, même s’il reste un sentiment mitigé car on n’a pas vraiment déroulé."

Un engagement que son homologue Yohann Authier attendait de la part des Damiers !

Jacques Paris
Voir les commentaires
Réagir