Compo : Guirado devrait en être

  • Guilhem Guirado
    Guilhem Guirado Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Jacques Brunel communiquera ce vendredi la composition de l’équipe qui affrontera le pays de Galles, dimanche en quart de finale. Guilhem Guirado, en concurrence avec Camille Chat, devrait bien débuter.

C’est le cas qui aura été le plus tendu, dans les discussions au sein du staff : Guilhem Guirado, sous la pression de la concurrence de Camille Chat, allait-il être relégué au banc de touche pour ce quart de finale, sommet de son mandat de capitaine ? Les prestations sportives du Racingman le mettait en balance. Ses relations dégradées avec le staff également. Selon nos informations, Guirado devrait pourtant bien figurer dès le coup d’envoi sur la pelouse de l’Oita stadium, dimanche face au pays de Galles.

C’est le choix de la cohésion qui a primé. Clairement. Guirado est le capitaine des joueurs. Ce n’est pas qu’un statut, c’est aussi une réalité dans la vie de ce groupe pourtant rajeuni. Le futur montpelliérain a su s’ouvrir vers lui, malgré la différence de génération et l’écart des codes qu’elle impose. Il lui a même laissé l’espace pour s’épanouir. Réclamé par les joueurs, qui ont refusé à plusieurs reprises de faire tomber sa tête que leur offrait pourtant le staff, Guirado sera donc le leader de ces Bleus, à Oita.

Dupont incertain, Serin préféré à Machenaud ?

Pour le reste, aucune surprise n’est à attendre de la composition d’équipe qu’égrainera Jacques Brunel. Ce devrait être la même que celle prévue initialement pour affronter l’Angleterre. Elle sera également très approchante de celle qui a battu l’Argentine, en ouverture de la compétition, avec pour seul changement l’entrée de Bernard Le Roux en seconde ligne en lieu et place de Arthur Iturria. Une incertitude de taille, tout de même : souffrant toujours de problèmes de dos, Antoine Dupont poursuit un protocole individuel de soins (lire en page 8). Sa présence reste espérée dès le coup d’envoi. Si le Toulousain venait à renoncer, c’est Baptiste Serin qui pourrait être préféré à Maxime Machenaud. C’était déjà le scénario privilégié pour affronter l’Angleterre, samedi. Parti numéro 3 dans la hiérarchie des demis de mêlée, Serin a grillé la politesse au Racingman au soir du match face aux USA, avec une entrée en jeu décisive quand Machenaud avait déçu pendant une heure. 

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir