Grenoble - Nevers : Passer la mini-trêve bien au chaud

  • Mickaël Capelli charge dans la défense de Soyaux-Angoulême, sous les yeux de Clément Ancely, William Demotte et Fabien Alexandre (de gauche à droite), et c’est le FCG qui s’affirme comme un des favoris à la montée. Photo L. D.
    Mickaël Capelli charge dans la défense de Soyaux-Angoulême, sous les yeux de Clément Ancely, William Demotte et Fabien Alexandre (de gauche à droite), et c’est le FCG qui s’affirme comme un des favoris à la montée. Photo L. D.
Publié le / Mis à jour le

En cas de troisième succès consécutifs dimanche, les Isérois consolideraient leur place de leader avant que le Pro D2 ne fasse relêche la semaine prochaine.

Les résultats bruts du FCG lors de ce deuxième bloc de matchs sont pour le moment identiques à ceux qu’il a obtenus lors de ses quatre premières sorties en Pro D2. Une défaite pour commencer, après avoir eu le match en main, suivie de victoires. La seule différence est que son revers inaugural contre Colomiers a été concédé à domicile alors que celui face à Mont-de-Marsan est intervenu à l’extérieur. Du point du vue offensif, de la maîtrise et de la constance sur quatre-vingts minutes, les Isérois sont, en revanche, montés en puissance ces derniers temps, en témoignent leurs deux derniers succès contre Valence-Romans et, surtout, chez leur ex-dauphin Soyaux-Angoulême. Avec à la clé un premier bonus offensif à l’extérieur sans, pour la première fois de la saison, avoir encaissé d’essai. " La confiance est là mais il faut rester hypervigilant, prévient le troisième ligne Clément Ancely. On reprend à zéro parce que nous avons une semaine complète de travail. On reçoit un très gros morceau, Nevers, en sachant très bien que cette équipe n’est pas à sa place (douzième, avec un match en moins, N.D.L.R.). Elle a loupé un peu son début de saison avec beaucoup de blessés et ce virus qui l’a handicapé mais elle est de mieux en mieux. Nous allons tout faire pour qu’elle ne se relance pas chez nous."

Bégon : "Les garçons n’ont pas envie de se relâcher"

Si le FCG parvient à enchaîner un troisième succès dimanche, il conforterait sa place de leader avant la mini-trêve la semaine prochaine. "Les garçons sont concernés et ambitieux. Ils n’ont pas envie de se relâcher, explique Sylvain Bégon. Ils aiment bien se voir en haut du classement. Nous allons essayer d’y rester le plus longtemps possible. Cela passe déjà par un match de qualité dimanche." L’entraîneur des avants isérois "préfère être le leader chassé que chasser le leader. Après, on sait qu’aujourd’hui cela ne veut rien à dire, il reste beaucoup de matchs, on n’en est qu’au huitième. Il ne faut pas s’enflammer mais c’est toujours bien d’avoir des points de passage. Et si au bout de huit journées, nous sommes devant, c’est plutôt bien".

Laurent Genin
Voir les commentaires
Réagir