La révérence de la référence

  • Novès incarne la réussite du Stade toulousain. Son parcours à la fidélité exemplaire s’est terminé d’une drôle de manière avec le XV de France...
    Novès incarne la réussite du Stade toulousain. Son parcours à la fidélité exemplaire s’est terminé d’une drôle de manière avec le XV de France... Patrick Derewiany - Midi Olympique
Publié le

Guy Novès, le plus titré des entraîneurs français vient d’annoncer sa retraite. Retour sur un parcours exceptionnel et une personnalité hors norme.

Apprendre que Guy Novès arrête sa carrière, c’est d’abord voir sa propre vie défiler, depuis ce 5 février 1977 où pour la première fois, nous avions entendu son nom, dans la bouche de Roger Couderc. C’était juste avant le France — Galles, première levée du grand chelem. Un match qu’il aurait dû jouer avant qu’une blessure le crucifie. Le grand héraut d’Antenne 2 avait tenu à lui rendre hommage...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
PROJacquesVerdier Il y a 1 année Le 15/11/2019 à 20:20

Moi aussi je continu a penser,comme Guirado avec Novés c'était Mieux pour faire simple,une chose m'interpelle c'était mieux avant que Laporte et Simon et sa FFR Traine notre rugby a la Misère,une première en Coupe du Monde recalé en quart de finale.Merci a vous Monsieur G.Novés.

Marie-Jo Il y a 1 année Le 22/10/2019 à 12:39

Cher Midol, et MERCI MONSIEUR Novès, pour l'ensemble de votre carrière, vous nous avez régalé, ma tribu, moi, et tous les autres ! Respect, estime, et jolie vie à vous, avec de beaux projets à venir....Et je réagis à ce match éliminatoire : oui, bon, Sébastien Vahaamahina a fait une cagade majuscule....Il va devoir vivre avec maintenant, et pousser les murs de son logis pour une nouvelle et grande penderie, il est habillé pour bien longtemps....Alors on lui fout la paix, car est-il responsable à lui seul ?NON : 2 ballons qui font poteau, un drop qui passe à un mètre à droite, un banc un peu tardif, un essai foireux, mais validé...par un arbitre qui mérite lui aussi un rouge pour dérapage ; Et point final, maintenant, on regarde devant, on pousse à fond derrière ces petits qui ont appris, sans se prendre trop la tête : penser à leur santé, leur récupération, responsabiliser fermement- enfin!- tous ces présidents qui préfèrent recruter ailleurs pour le "moi moi moi"et rentabiliser-ou pas-leur fric, et surtout qu'ils acceptent qu'une "trame" de joueurs éligible XV de France se rencontre , s'entraîne, crée des liens, du partage quelques jours par mois, avec à l'horizon, la Coupe, chez nous, à la maison quand même ! Merci pour tout cher Midol, et portez- vous bien, toutes et tous !
Marie -Jo