Biarritz : Des renforts de poids

  • L’ailier Lazarotto, a sacrément pesé dans la victoire des Basques. Photo Bernard Biarritz
    L’ailier Lazarotto, a sacrément pesé dans la victoire des Basques. Photo Bernard Biarritz
Publié le / Mis à jour le

Face à Béziers, au cours d’une rencontre sacrément mal embarquée, deux joueursont sacrément pesé pour permettre aux locaux de renverser la tendance.

On évitera d’entrée le terme "remplaçant". Paraît-il que celui-ci est péjoratif. Néanmoins, vous conviendrez que Benoît Lazzarotto (une titularisation cette saison) et Asier Usarraga (cinq titularisations, mais seulement trois à son poste de prédilection) ont été déterminants, vendredi soir, sur la pelouse d’Aguiléra. L’ailier de poche, disputait sa première rencontre de la saison, après avoir été embêté par une talonnade suivie d’une commotion. Titulaire indiscutable l’an dernier avant de se blesser, "Lazza " se retrouve face à une féroce concurrence cette saison sur les ailes. Pour cause, Yohann Artru est un des capitaines de l’équipe et Gavin Stark (cinq essais en six matchs) fait preuve d’un réalisme à toute épreuve. Pour autant, le temps d’une action, Lazzarotto a prouvé qu’il était toujours un véritable finisseur, capable de trouver des espaces là où on ne passerait pas un doigt. On jouait alors la 44e minute et, d’un coup de reins, l’ancien joueur de Carcassonne permit à son équipe de renverser une situation bien mal embarquée.

Usarraga est infatigable

Pour lui, la situation est un poil différente. Asier Usarraga ne disputait pas ses premières minutes vendredi soir. Mais il enchaînait une seconde titularisation à un poste qui n’était pas le sien. Sans broncher, l’Espagnol a joué les quatre-vingts minutes et a montré le chemin à suivre. Exemplaire sur les phases de combat au sol, avec de nombreux ballons grattés, il fut l’avant le plus performant face à Béziers. À ce sujet, le talonneur Lucas Peyresblanques saluait après la rencontre : " Il est exemplaire dans tout le travail de l’ombre. Il s’y file. Il fait tout le match alors que personne ne le voyait en début de saison à ce poste. Il fait plus que dépanner, franchement, nous sommes très contents de l’avoir. " La performance de ces deux garçons offrira, tôt ou tard, un problème de luxe au duo Nadau-Sowerby. " On aimerait faire tourner un peu plus, mais avant que ce soit possible, il faut qu’on déclenche une dynamique en enchaînant des victoires " expliquait l’entraîneur des avants en conférence de presse. Avec un troisième succès d’affilée, on peut estimer que la dynamique est enclenchée. L’occasion de voir de nouvelles surprises ?

Pablo Ordas
Voir les commentaires
Réagir